RMC

"Tolérance zéro": qu'attendent ces catholiques du sommet contre la pédophilie au Vatican?

À partir de jeudi, les présidents d'une centaine de conférences épiscopales du monde entier se réunissent à Rome à l'appel du Pape pour un sommet inédit contre la pédophilie.

Sept jours historiques qui marqueront sans doute longtemps la vie de l'Eglise Catholique. Dès jeudi, les présidents des conférences épiscopales du monde entier se réunissent à Rome à l'appel du Pape pour un sommet inédit contre la pédophilie.

Le but ? réfléchir, agir et en finir avec ces actes de pédophilie. C'est une urgence estime Philippe un paroissien du 7e arrondissement de Paris qui pense surtout aux victimes qui seront présentes: "C'est très courageux de leur part qu'elles puissent témoigner des atrocités qu'elles ont vécues", assure-t-il sur notre antenne, ajoutant qu'il faut en finir une bonne fois pour toutes.

"Un travail plus que nécessaire et urgent"

Camille, jeune scout de 16 ans, estime également qu'il y a eu trop de problème de non-dénonciation: "Si jamais tout le monde protège ses subordonnés, forcément le problème va rester alors que si c'est clair et que les prêtres ne cautionnent pas, ça permettra de résoudre le problème", assure l'adolescente.

Pour le père Bruno Lefevre Pontalis, l'Eglise ne doit plus rien laisser passer: "C'est un travail plus que nécessaire et urgent. La ligne, c'est la tolérance zéro, c'est dans ce chemin là qu'on avance", martèle-t-il. La hiérarchie catholique pourrait proposer de nouvelles réformes comme l'allongement de la prescription ou la création d'une juridiction interne spécialisée.

Alice Froussard et Juliette Pietraszewski (avec Guillaume Dussourt)