RMC

Ukraine: nouvelles explosions à Kiev, Poutine décrète la loi martiale dans les territoires annexés

De nouvelles explosions ont été entendues à Kiev alors que la défense anti-aérienne ukrainienne était en action ce mercredi. Dans le même temps, le président russe Vladimir Poutine décrétait la loi martiale

Plusieurs explosions ont été entendues mercredi dans le centre de Kiev, peu après le déclenchement des sirènes anti-aériennes, ont constaté des journalistes de l'AFP, tandis que dans le même temps, le président russe Vladimir Poutine a décrété la loi martiale dans les territoires annexés.

Depuis lundi, la capitale ukrainienne a été attaquée à plusieurs reprises par des drones kamikazes russes. Ces frappes visant notamment des infrastructures énergétiques ont fait cinq morts, dont une femme enceinte lundi. Peu avant les explosions, le gouverneur de la région de Kiev Oleksiï Kouleba avait indiqué sur Telegram que la défense anti-aérienne était "en action" dans cette zone.

"Plusieurs missiles russes" abattus

Les batteries de défense anti-aérienne ukrainiennes ont abattu "plusieurs missiles russes" au-dessus de Kiev, a annoncé dans la foulée le maire de la capitale, Vitaly Klitschko. "L'alerte anti-aérienne n'est pas finie. Restez aux abris. La défense anti-aérienne est toujours en action", a précisé M. Klitschko sur Telegram.

Le gouverneur de la région de Vinnytsia (sud-ouest) a de son côté affirmé sur Telegram que ce territoire était visé par des missiles russes et appelé les habitants à rester dans les abris. L'armée ukrainienne a annoncé pour sa part avoir abattu deux missiles russes dans la région de Tcherniguiv, dans le nord du pays. Un drone de fabrication iranienne a explosé à Tcherniguiv, capitale de la région éponyme, selon son gouverneur.

La loi martiale décrétée dans les territoires annexés

Dans le même temps, le président russe Vladimir Poutine a ordonné l'instauration de la loi martiale dans les quatre territoires ukrainiens de Donetsk, Lougansk, Kherson et Zaporijjia, annexés en septembre par Moscou.

Vladimir Poutine a annoncé cette mesure lors d'une réunion de son Conseil de sécurité diffusée à la télévision. Le Kremlin a ensuite publié un décret annonçant l'entrée en vigueur de la loi martiale dans ces territoires à partir de jeudi minuit.

Ces territoires "avaient instauré la loi martiale avant leur rattachement à la Fédération de Russie, mais il est nécessaire de formaliser ce régime en suivant la législation russe", a déclaré Vladimir Poutine.

Il a justifié cette mesure en affirmant que Kiev refusait de négocier avec Moscou et continuait selon lui à "bombarder" la population civile dans ces régions.

"Les néo-nazis (ukrainiens) utilisent ouvertement des méthodes terroristes (...) Ils envoient des groupes de saboteurs sur notre territoire", a-t-il ajouté, en dénonçant notamment l'attaque contre le pont de Crimée et "des infrastructures nucléaires", sans préciser lesquelles.

G.D