RMC

"Je n’ai pas vu mes camarades avoir peur": à 96 ans, Léon Gautier, membre des commandos Kieffer, se rappelle du Débarquement

Il était parmi les 177 membres de ces commandos de fusiliers marins qui ont débarqué sur les plages normande le 6 juin 1944. 75 ans après les souvenirs de ce jour sont restés intacts.

Ils vont être honorés par Emmanuel Macron, ce jeudi. 177 membres des commandos Kieffer, ces fusiliers marins, seuls Français à avoir débarqué en France le 6 juin 1944, vont recevoir un hommage en présence du président de la République à Colleville-Montgomery à l’occasion du 75e anniversaire du D-Day.

Parmi eux, Léon Gautier. À 96 ans, il est un des derniers soldats de ce commando encore en vie. Et des années après, les souvenirs de ce jour sont intacts. Il a 21 ans, le 5 juin 44, lorsqu’il embarque à bord d’une barge, direction la France, de l’autre côté de la manche. Le jeune homme est impatient. "On était environ 95 hommes par barge et on était content de rentrer en France les armes à la main", se rappelle-t-il.

Le lendemain matin, les troupes arrivent sur les côtes normandes et l’assaut est donné. Pas le temps de réfléchir ou d’hésiter.

"On débarque, on fait l’attaque sur les blockhaus et on court le plus vite possible pour diluer le champ de tir. Vous ne pensez pas. Vous savez ce que vous avez à faire et vous y allez. Je n’ai pas vu un de mes camarades avoir peur", assure le vétéran.

Accompagné de sa fiancée

Dans les poches de Léon, ce jour-là, une photo précieuse, celle de sa fiancée. "Manque de pot, je l’ai embarquée avec moi donc elle est mouillée. Je l’ai réparée comme j’ai pu", confie-t-il en montrant la photographie. 

Leurs destins s'étaient croisés en Angleterre, en 1943. Et quatre mois après le débarquement, Léon épouse Dorothy. "C’était une femme formidable, gentille et avec toute les qualités, pour me supporter déjà", ironise l’ancien combattant. 

S’il dit que les souvenirs de guerre, lointains, ne l’émeuvent plus beaucoup, les yeux de Léon s’emplissent de larmes quand il parle de sa Dorothy, disparue en 2016, à 91 ans.

Olivier Chantereau avec Guillaume Descours