RMC

Légalisation du cannabis: "C'est plus rassurant d'aller dans une boutique que dans la rue"

Légaliser le cannabis et réinvestir les profits générés dans la prévention et la lutte contre le trafic: dans un rapport iconoclaste publié jeudi, des économistes chargés de conseiller le Premier ministre fournissent un vademecum pour en finir avec "l'échec" de la prohibition.

Il faut légaliser la vente de cannabis. C'est le constat sans appel du Conseil d'analyse économique (CAE), une instance indépendante mais rattachée à Matignon.

Une idée qui satisfait les consommateurs réguliers de cannabis, comme Mathieu. Pour ce jeune homme de 29 ans, un joint chaque soir avant d'aller se coucher, c'est devenu une habitude. Et il se réjouit de cette recommandation: "C'est juste qu'on aurait le sentiment de faire les choses de manière légale. Aujourd'hui, on peut acheter une bouteille de vin, ce n'est pas pour autant que je vais me boire la bouteille tout seul. Je peux prendre un verre, là, c'est exactement la même chose".

"On ne peut pas se satisfaire du fait que le produit soit aussi accessible aux lycéens"

Autre avantage à ses yeux: ne plus être confronté à des dealers au quotidien: "C'est plus rassurant d'aller dans une boutique acheter un produit que d'aller dans la rue acheter à des inconnus dans des réseaux qui ne sont pas toujours sécurisants".

Selon ce rapport, la légalisation du cannabis permettrait en effet de lutter contre le marché illégal. Désormais une autorité publique serait en charge de la distribution, et la vente serait interdire aux mineurs, explique Pierre-Yves Geoffard, co-auteur du rapport sur le cannabis publié par le Conseil d'Analyse Economique: "On ne peut pas se satisfaire du fait que le produit soit aussi accessible aux lycéens, aux collégiens. C'est un vrai problème pour l'apprentissage. Le fait que le marché criminel s'effondre fait que le produit illicite est beaucoup moins accessible pour les plus jeunes".

Caroline Philippe et Victor Joanin avec Paulina Benavente