RMC

Loi Macron: pour les militants UMP, la motion de censure n'est pas la priorité

Les militants UMP réagissent à la motion de censure

Les militants UMP réagissent à la motion de censure - LOIC VENANCE / AFP

L'UMP a-t-elle bien fait de déposer la motion de censure qui sera examinée ce jeudi à partir de 16h par les députés? RMC s'est rendue à la permanence de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) pour savoir ce qu'en pensent les militants.

Ce jeudi, Manuel Valls joue son va-tout. C'est en effet aujourd'hui que les députés examinent la motion de censure du gouvernement déposée par l'UMP et l'UDI (mais qui devrait aussi être votée par le FN et le Front de gauche, ndlr). Une motion de censure décidée suite à la décision du Premier ministre d'engager sa responsabilité en utilisant l'article 49-3 de la Constitution, pour mettre fin aux débats sur la loi Macron en première lecture. Mais l'UMP a-t-elle bien fait de déposer cette motion de censure?

Cette question a été posée aux militants à la permanence de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). "Nos préoccupations locales sont en réalité assez éloignées de ce brouhaha national que plus personne ne comprend", assure, indifférent, François, militant depuis près de 20 ans. Il ajoute: "Nos problématiques sont d'apporter des réponses du quotidien aux gens. C'est ça le plus important pour les militants de base que nous sommes".

"L'UMP joue son rôle d'opposition"

Concrètement, ces sympathisants UMP préfèreraient que le parti prépare avec plus d'ardeur les élections départementales face à la montée du Front national. Dès lors, vu l'enjeu, la motion de censure apparaît bien secondaire expliquent Sylvie et Sophie. Même si ces deux militantes estiment dans Bourdin Direct que cette motion de censure aura au moins permis à l'UMP de retrouver un peu d'unité.

"L'UMP joue son rôle d'opposition ce qui est normal et je serais tentée de dire: 'Il était temps'", affirme l'une d'elle. Et l'autre de poursuivre: "Sur le terrain, ce qu'on entend c'est que nos électeurs souhaitent, et c'est heureux pour cette fois-ci, que l'UMP parle d'une seule voix". Car le manque d'harmonie "les a beaucoup agacé. On s'est même fait 'engueuler'". En finir avec les divisions qui éclatent au grand jour, construire un programme… voilà ce que demandent aujourd'hui en priorité les électeurs UMP.

A lire sur le même sujet: Loi Macron: voteriez-vous la motion de censure?

M.R avec Stéphanie Collié