RMC

Marche blanche en hommage au petit David, tué près de Nantes: "Il avait un petit air malheureux"

-

- - -

David, 8 ans, est décédé le 11 janvier dernier. Alors que sa mère et son beau-père sont mis en examen pour homicide volontaire, une marche blanche est organisée samedi.

Une marche blanche samedi après-midi pour le petit David. Ce petit garçon a perdu la vie à 8 ans à Saint-Herblain près de Nantes le 11 janvier dernier. Il a été torturé puis noyé dans la baignoire de l’appartement familial. Il avait les pieds et les poings liés par des colliers de serrage. Une "punition" pour avoir mangé des bonbons, alors qu’il était diabétique.

La mère et le beau-père de l’enfant ont été mis en examen pour homicide volontaire sur mineur suivi ou précédé d’actes de torture et de barbarie, ils sont soupçonnés de meurtre et sont actuellement tous les 2 en détention. Le quartier de la Crémetterie à Saint-Herblain est sous le choc, et une maman du quartier a décidé d’organiser une marche blanche samedi à 16h.

"Je voyais qu’il avait de la peine à vouloir rentrer chez lui"

Le jour de sa mort, Claude a croisé le petit David dans l’ascenseur, un enfant avec qui elle aimait discuter. "A midi, il sortait de l’école, avec son petit cartable. Il me dit ’merci’. Je voyais qu’il avait de la peine à vouloir rentrer chez lui. Il était très mignon, très sage, très poli. Mais on voyait qu’il avait un petit air malheureux. Ça se voyait sur son visage, pauvre petit père. Et j’ai le regret de ne pas l’avoir questionné. Peut-être que ça aurait changé quelque chose".

Aujourd’hui Claude se sent coupable: son appartement est au 4ème étage, David a perdu la vie juste en dessous au 3e. "C’est vrai que je m’en veux. J’aurais peut-être pu essayer de… Vous vous endormez le soir, vous vous réveillez la nuit. On ne pense qu’à ça. Mais alors un petit bonhomme comme ça, non…"

"C’est tout ce qu’on peut faire, vu qu’on a été inutile quand il était là"

Isabelle quant à elle se sent "impuissante et coupable en même temps". Elle est la maman d’un petit garçon de six ans qui était très ami avec David. "On s’est dit qu’il faisait des câlins, que c’était un petit garçon affectueux. On n’a pas pensé que quelqu’un lui faisait du mal, que ses parents le tapaient. Je vais participer à la marche blanche avec mon fils. Il veut tenir un bouquet de fleurs pour lui rendre un dernier hommage. C’est tout ce qu’on peut faire, vu qu’on a été inutile quand il était là. Et on essaie de se rattraper un peu maintenant. Maintenant qu’il ne l’est plus".

Anaïs Denet (avec AM)