RMC

Marseille: le maire Benoît Payan veut réduire les indemnités des élus pas assidus

-

- - AFP

Le nouveau maire de Marseille Benoît Payan veut moduler les indemnités de fonction des élus selon leur assiduité aux séances. Une mesure qui intervient après la publication de l’audit des finances de la ville, jugée catastrophique par le maire.

Faut-il sanctionner les élus qui ne sont pas assidus? C’est ce que propose le nouveau maire de Marseille Benoit Payan. Il fera voter lundi, lors prochain conseil municipal, la modulation des indemnités de fonction des élus selon leur assiduité aux séances et aux réunions des commissions dont ils sont membres. Concrètement, à partir d’une absence aux réunions, 15% d'abattement seront appliqués sur les indemnités de l'élu pour le trimestre suivant.

Un endettement par habitant record

Cette décision intervient alors que la municipalité a publié en début de semaine un audit de ses finances, un audit "catastrophe" selon le maire, faisant état d'un endettement par habitant record.

Cette annonce semble faire consensus dans la cité phocéenne. "Moi si je ne vais pas travailler, on ne me paie pas", confie à RMC Audrey, une infirmière marseillaise. "Surtout que la ville est très endettée", complète-t-elle. La mesure, considérée comme évidente pour la majorité, est déjà appliquée au département comme le rappelle Jean-Marc Coppola, adjoint à la culture de la ville: "Il faut le prendre comme une mesure d’éthique qui s’est déjà appliquée".

Une indemnité mensuelle de 1341 euros

Dans l’opposition, ces sanctions sont aussi jugées nécessaires pour faire face à l’absentéisme. "On constate que, quel que soit le parti ou le mandat, certains élus perdent de l’intérêt pour la participation au débat politique", observe Yves Moraine, conseiller municipal Les Républicains. Mais selon lui, ce n’est pas suffisant pour faire face aux défis de la ville dans cette période difficile: "financièrement, ça n’apportera rien du tout aux finances de la ville. Il va falloir que Monsieur Payan se hisse enfin à la hauteur de son rôle s’il veut trouver des recettes pour la ville de Marseille", lance-t-il. L’indemnité mensuelle des conseillers municipaux marseillais est de 1341 euros.

Certaines absences pourront cependant être excusées si elles sont justifiées, selon le communiqué de la ville, par "un certificat médical, une représentation officielle de la Ville de Marseille, ou un cas de force majeure justifié par une attestation sur l’honneur". De plus, "dans le cadre d’une nécessité professionnelle ou d’une obligation personnelle, deux absences sont autorisées par année civile". Ce n'est pas une première: une autre ville de plus de 50.000 habitants, Tours, a par exemple déjà adopté cette mesure en novembre dernier. 

Le Vélodrome bientôt en vente?

Pour faire des économies, le nouveau maire propose de vendre le mythique stade Vélodrome, qui coûte selon lui beaucoup trop cher à la ville. "Moi le stade, je veux le vendre parce qu'il nous coûte trop d'argent. Je me débrouillerais pour trouver un acheteur dans les mois et les années qui viennent pour trouver un acheteur. Le stade, ce n’est plus possible, niet, terminé. 15 millions d’euros de la poche des Marseillais pendant 30 ans, c’est terminé", a-t-il déclaré mercredi dans une vidéo publiée sur Facebook.

Benoit Ballet et Mahaud Becker-Granier