RMC

Mort de Mamoudou Barry: un suspect interpellé près de Rouen

Le drame a eu lieu vendredi soir à Canteleu. La victime est un homme guinéen de 31 ans.

Un homme a été interpellé lundi dans l'affaire de l'enseignant guinéen tué vendredi soir près de Rouen, à l'issue d'une violente agression. 

Le suspect, né en 1990, est connu pour avoir des antécédents psychiatriques et serait sous curatelle administrative, selon nos informations. L'homme, de nationalité turque, a été interpellé ce matin vers 9h30 dans un hôtel de la banlieue sud de Rouen, sans résistance de sa part.

Au moment des faits, vendredi, il portait un maillot d'une équipe de football turque. Les enquêteurs l'ont identifié notamment grâce à la vidéo surveillance.

S'il reconnaîtrait les faits, selon une source policière, sa garde à vue a toutefois été levée pour raison médicale pour être hospitalisé. Une expertise psychiatrique devrait être demandée pour valider la compatibilité de la garde à vue avec son état psychologique.

Les circonstances exactes du drame restent toujours floues. Vendredi soir, alors que la finale de la Coupe d’Afrique des Nations Algérie-Sénégal va commencer, Mamoudou Barry est dans sa voiture à quelques mètres de son domicile. Selon le témoignage de sa femme, présente sur les lieux, relayée par plusieurs témoins, un homme lui lance des insultes racistes: "Sales noirs, on va vous niquer ce soir". 

Le docteur en droit, guinéen de 31 ans, gare son véhicule et s’approche de l’agresseur qui l’insulte à nouveau et le frappe à plusieurs reprises. Le père d'une petite fille de 2 ans tombe alors sur la route, sa tête heurte le bitume. Il décède quelques heures plus tard à l’hôpital. 

Gwladys Laffitte avec Xavier Allain