RMC

"On était seuls au monde": après les intempéries d'octobre dans le Sud, musiciens et danseurs sont venus apporter du réconfort aux bénévoles

Après une intempérie survenue dans le Sud de la France en octobre dernier qui a fait 9 morts, les bénévoles se mobilisent pour tout reconstruire. À la veille de Noël, musiciens et danseurs de la région sont venus donner de la joie de vivre.

Deux mois et demi après la tempête Alex qui a ravagé le sud-est de la France. Une quarantaine d’artistes et de personnalités, ayant tous un ancrage avec cette région, ont participé au single "nos vallées" à l'initiative du département des Alpes-Maritimes.

"Tout à l’heure j’étais au bord des larmes"

En parallèle sur le terrain, les bénévoles continuent de se mobiliser. Ce week-end des musiciens, des danseurs de folklores niçois, des lutins et même le père Noël ont fait le déplacement à la rencontre des habitants. Une bouffée d'air frais pour les habitants de Saint-Martin Vésubie et Roquebillière, toujours afférés retirer les débris charriés par les eaux. 

"Tout à l’heure j’étais au bord des larmes, explique Jean-Luc, relogé avec sa famille après la tempête.. C’est important de revivre des moments avec ma fille à côté du Père Noël. C’est un petit espoir".

Au total, 40 bénévoles dont Sylviane de la compagnie fée des rêves, transformée en petit lutin avec un idée en tête: "L’objectif est de ne plus penser aux catastrophes. On est là pour s’amuser parce que il y en a ras-le-bol des soucis".

"On était seuls au monde"

Au programme: des chansons, des danses endiablées, des distributions de bonbons et de cadeaux. Un bon moment pour Emilie et Eva, 10 et 9 ans.

"Le village était vide. On était seuls au monde. Là, ça fait du bien", explique l'une d'entre elle.

Suite des animations chez Yves, qui continue de déblayer les bassins de sa pisciculture, épaulé par les bénévoles de we-solidaires. "On a perdu 30 tonnes de poisson. Là, on discute, ça nous change un peu les idées".

"On est les pieds dans la boue pour venir chanter et danser"

Stan président du groupe Nice La Belle n’a pas hésité une seconde à venir.

"On est les pieds dans la boue pour venir chanter et danser. On veut retrouver le sourire, leur donner de la motivation et du courage pour faire ce qu’ils font sous la pluie avec le froid".

Le 2 octobre dernier, la région a été endeuillée par la mort de 9 personnes après cette catastrophe.

Kelly Vargin (avec Maxime Trouleau)