RMC

Outreau: "Daniel n'a jamais vu Jonathan Delay de sa vie", certifie sa sœur

Daniel Legrand fils, acquitté en 2005 des charges de viols sur mineurs qui pesaient sur lui dans l'affaire Outreau, répond depuis mardi à Rennes de viols sur des enfants qu'il aurait commis alors qu'il était lui aussi mineur. Sur RMC, sa sœur, Peggy Legrand, revient sur cette affaire.

Dix ans après le fiasco qui avait ébranlé l'institution judiciaire, l'affaire d'Outreau resurgit avec l'ouverture ce mardi à Rennes du procès de l'un des 13 acquittés, Daniel Legrand, qui doit répondre de viols d'enfants qu'il aurait commis alors qu'il était mineur. Sur RMC, Peggy Legrand, sa sœur aînée, témoigne ce mercredi. Dans cette affaire, elle a vu son père et son frère emportés. Les deux ont été acquittés en 2005 par la cour d'assises de Paris mais son père est décédé en 2012. Elle a l'impression que cette affaire ne les lâchera jamais.

"C'est une histoire de dingue !"

"C'est une affaire qui nous est tombée sur le coin de la gueule (sic). Comme ça… On se demandait ce qu'il nous arrivait et là on en est au troisième round. On veut en finir une bonne fois pour toute, qu'on nous foute la paix ! C'est une histoire de dingue !", estime-t-elle, très remontée. Et d'ajouter: "Même au début on s'est dit qu'avec l'enquête ils allaient s'apercevoir que ce n'était pas eux. Et bien non, ça continue…"

Ce mardi, au premier jour du procès, la cour s'est penchée sur la personnalité de cet homme, âgé de 33 ans aujourd'hui, sans emploi, qui vit chez sa mère, est adulte handicapé et suit un traitement médicamenteux lourd. "C'est un gamin complètement détruit. Daniel est méconnaissable. Il a 33 ans mais j'ai l'impression qu'il en a encore 25. Il n'a pas évolué, déplore Peggy Legrand. Nous, on essaye de l'aider, de le relever parce que c'est quelqu'un qui est vraiment descendu très bas".

"Je me moque pas mal de ces gens-là"

Mais selon sa sœur, c'est pratiquement cause perdue: "Jusqu’à ce qu'on soit mort, je pense qu'il faudra toujours qu'on soit là pour s'occuper de lui. Même l'acquittement n'y changera rien. Son traitement, il l'a à vie…" A propos des frères Delay qui vont témoigner et expliquer ce qu'ils reprochent à son frère, Peggy Legrand déclare: "Je me moque pas mal de ces gens-là. On ne les a pas connus et on ne cherche pas à les connaître."

Et de poursuivre: "En revanche, je peux comprendre leur souffrance parce que j'ai des enfants. Mais il y a eu des gens qui ont été jugés et condamnés, il faut donc qu'ils l'acceptent et qu'ils arrêtent de raconter n'importe quoi sur Daniel. Ils savent parfaitement bien que tout est mensonge. Daniel n'a jamais vu Jonathan Delay de sa vie, et je ne comprends pas qu'en tant qu'adulte il ne le dise pas". Pour les faits reprochés, Daniel Legrand risque jusqu'à 20 ans de prison.

Maxime Ricard avec Aurélia Manoli