RMC

Mort d'Anémone: "Elle était dans son monde à elle", raconte Bruno Moynot le patron du Splendid

Les amis de l'actrice qui avait connu le succès dans Le Père Noël est une ordure, se souviennent d'un personnage dans son monde.

Pour plusieurs générations Anémone c'est un personnage: celui de Thérèse dans le film Le Père Noël est une ordure, devenu culte et faisant d'elle une actrice très populaire dans les années 1980. Morte hier à 68 ans, après une longue maladie, elle avait mis mis fin à sa carrière au théâtre et au cinéma il y a deux ans.

Bruno Moynot le patron du célèbre théâtre du Splendid et également acteur dans Le Père Noël est une ordure se souvient d'une amie aux réflexions toujours un peu décalées : "Elle avait arrêté de fumer et elle m’a expliqué un jour en coulisses qu’elle avait le cerveau trop oxygéné parce qu’elle ne fumait plus et que ça la gênait", explique-t-il au micro de RMC.

"Elle avait des trucs comme ça, un peu bizarre"

"Elle avait des trucs comme ça, un peu bizarre, mais c’était Anémone, elle était comme ça. Elle était dans son monde à elle, d’ailleurs c’est un peu pour ça je crois que sur la fin de sa carrière elle s’est un peu éloignée de tout le monde", alors que l’actrice s’était retirée à la campagne après sa retraite.

"On perd un membre de la famille", conclut Bruno Moynot.

En 1988, la comédienne avait remporté le César de la meilleure actrice pour son rôle dans le long-métrage de Jean-Loup Hubert, Le grand chemin.

Romain Poisot (avec Guillaume Dussourt)