RMC

Un jeune Français sur 20 est illettré: les réponses de Jean-Michel Blanquer sur RMC

Selon une étude plus d'un jeune sur dix a des "difficultés de lecture". Jean-Michel Blanquer veut renforcer l'éducation dès la maternelle.

Plus d’un jeune Français sur dix a des "difficultés de lecture". Pire, un sur vingt est même en situation d’illettrisme. C’est le constat d’une étude publiée jeudi par le ministère de l’Éducation et menée par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance. 

Elle se base sur les tests effectués par les 713.000 participants de la "Journée de Défense et Citoyenneté" enregistrés en 2018, et âgés de 16 à 25 ans. 

Pour ce test, les jeunes doivent repérer des informations dans un programme de cinéma, et comprendre un court texte. Dans une autre épreuve de connaissances lexicales, ils doivent reconnaître de vrais mots de Français, parmi certains inventés. 

Pour Hervé Fernandez, directeur de l'agence nationale de lutte contre l'illettrisme, la solution est de renforcer l'apprentissage de ces jeunes, dès le début de la scolarité.

"Ça plaide pour l’idée d’agir le plus tôt possible. Faire en sorte que ces jeunes maîtrisent bien la lecture et l’écriture dès le plus jeune âge. Agir avec l’école, autour de l’école pour faire en sorte que les premiers apprentissages s’ancrent solidement et dans la durée. Être en situation d’illettrisme aujourd’hui c'est ne pas comprendre une consigne au travail ou ne pas savoir se repérer dans l’espace. Donc il y a urgence et nécessité d’investir le plus possible dans l’acquisition des savoirs de bases qui font qu’un jeune va pouvoir apprendre et ne pas dépendre des autres", affirme-t-il. 

Des livres offerts à tous les CM2 de France

Autre tendance, géographique cette fois-ci: les 11% concernés par des problèmes de lecture sont davantage présents dans les territoires d’Outre-mer, les départements du Nord, comme dans l'Aisne et de la Somme par exemple, et en Ile-de-France comme en Seine-Saint-Denis. 

Pour lutter contre cette tendance le ministère de l'Éducation multiplie les initiatives. Invité de RMC, Jean-Michel Blanquer estime qu'il faut une action le plus tôt possible: 

"J’insiste aussi beaucoup sur la maternelle et l’instruction obligatoire dès trois ans. Avec cette mesure que nous prenons, l'année prochaine c’est 25.000 enfants qui ne vont pas à l’école maternelle qui y iront et ça correspond souvent au milieu défavorisé"

Face à Jean-Jacques Bourdin, le ministre a détaillé:

"C’est un moment essentiel, car on va compenser les inégalités familiales en donnant plus de vocabulaire aux enfants. On a un plan lecture avec le ministère de la Culture pour renforcer les bibliothèques. On a une mesure qui commence à s’étendre dans toute la France qui s’appelle le quart d’heure lecture. C’est un moment où tout le monde s’arrête dans l’école ou le collège et tout le monde lit, y compris les adultes".

Le ministre a par ailleurs annoncé le don de livres à des élèves de CM2:

"En ce mois de juin, on va donner les Fables de La Fontaine à tous les élèves de CM2 de France, soit 800.000 enfants. On appelle ça une livre pour l’été, parce que l’objectif, c’est qu’ils rapportent un livre à la maison", explique Jean-Michel Blanquer. 

Juliette Pietraszewki avec Guillaume Descours