RMC

Bouches-du-Rhône: quatre familles de trafiquants de drogues expulsées de leur HLM

-

- - -

Quatre familles ont été expulsées de leur logement social de Salon-de-Provence et Miramas dans les Bouches-du-Rhône. La raison: ce sont des familles de trafiquants de drogue.

L'annonce a été faite vendredi par Lionel Royer-Perreaut, président d'Habitat 13, premier bailleur social public des Bouches-du-Rhône. "Quatre familles de trafiquants de drogue ont été expulsées à Salon-de-Provence et Miramas ces derniers mois", a-t-il déclaré à nos confrères de France Bleu Provence.

Une démarche brutale, mais assumée: "Il y avait cette nécessité de prendre des mesures qui visent d'abord à lutter contre l'impunité dont semble jouir ces trafiquants, et pour qu'on en n'arrive pas à la situation ubuesque où ce soit les honnêtes gens qui décident de partir pour laisser le champ libre à celles et ceux qui ont décidé d'affecter le cadre de vie des habitants", a déclaré Lionel Royer-Perreaut, également maire LR des 9ème et 10ème arrondissements de Marseille, au micro de RMC.

Deux autres familles prochainement expulsées

Il avait annoncé l'année dernière sa volonté d'expulser les trafiquants de drogue condamnés et locataires d'un logement d'un logement social géré par son office. Problème: la loi ne permet pas d'expulser un locataire au seul motif de son trafic de drogues.

Le bailleur social a donc utilisé un autre levier pour justifier la procédure: les arriérés de loyer, jusqu'à 10.000 euros pour certaines familles. Deux autres familles doivent être prochainement expulsées.

Robin Dussenne avec Paulina Benavente