RMC

"Ce n'est pas un collectif mais un mouvement social": à Lyon malgré les arrestations, les "Dalton" courent toujours

Les interpellations de membres des "Dalton" se multiplient à Lyon. Mais pour l'un de leurs avocats, ils représentent un "mouvement social" et ces arrestations ne les arrêteront pas.

Trois hommes sont jugés en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Lyon ce vendredi. Il s'agit de trois membres du collectif des "Dalton", soupçonnés d'avoir participé à des rodéos urbains en octobre dernier. Les 3 jeunes cagoulés, en combinaison rayée noire et jaune sur le dos, avaient défilé en motos cross, à vive allure et roue avant levée, en plein centre-ville de Lyon.

Deux autres "Dalton" ont également été interpellés un peu plus tôt dans la semaine. Ils sont cette fois soupçonnés d'avoir visé des forces de l'ordre avec des tirs de mortier d'artifice. Des faits survenus alors que les agents sécurisaient la venue de Jordan Bardella, à l'occasion du tournage d'une émission de télévision dans le quartier de la Guillotière à Lyon.

>> A LIRE AUSSI - "On commence vraiment à risquer notre vie": à Lyon, les habitants de la Guillotière n'en peuvent plus et déplorent l'inaction de la mairie

"Nous n'en sommes qu'au début"

D'autres "Dalton" avaient également été interpellés le 4 novembre dernier après avoir fait irruption sur la pelouse du Groupama Stadium lors du match de football Lyon-Prague.

Une série d'interpellations qui ne marque pas pour autant la fin des "Dalton" explique l'avocat de l'un d'eux. "Ce n'est pas un collectif mais un mouvement social, dans lequel de plus en plus de jeunes s'identifient. Je crois que nous n'en sommes qu'au début", explique le conseil.

Pour lutter contre le collectif, Gérald Darmanin avait demandé en octobre dernier à Facebook la fermeture du compte Instagram des "Dalton". Plusieurs signalements avaient été effectués auprès de la plateforme Pharos, chargée de la lutte contre les contenus illicites sur internet. Mais ce vendredi, plusieurs comptes actifs se revendiquant des "Dalton" et comprenant de nombreux abonnés, étaient toujours actifs notamment sur Instagram.

>> A LIRE AUSSI - "C'est tellement mal fréquenté que tout ferme": un supermarché lyonnais obligé de fermer dès la nuit tombée à cause de l'insécurité

Jean-Baptiste Bourgeon (avec Guillaume Dussourt)