RMC

Elle se bat pour obtenir la vérité sur l'empoisonnement de sa fille

TEMOIGNAGE RMC - Claudine Van de Velde, âgée de 85 ans, attend depuis dix ans une réponse de la justice pour sa fille plongée dans le coma après avoir été empoisonnée. Si le mari de la victime a été mis en examen par la justice en 2009, il a toujours la garde des enfants, et le dossier est toujours à l'instruction.

Cela fait dix ans qu'elle attend que justice soit rendue. Claudine, âgée de 85 ans, se bat pour que la vérité autour de l'empoisonnement de sa fille, plongée dans le coma, éclate au grand jour.

"Pas humain qu'il ne soit pas condamné"

Sylvie a été victime d'empoisonnement au détergent industriel en juin 2007. Deux ans plus tard, son mari a été mis en examen pour "empoisonnement et non assistance à personne en danger". Mais depuis, le dossier est toujours à l'instruction, et Claudine regrette que son gendre soit encore en liberté et détienne la garde des enfants.

"J'ai peur de ne pas voir éclater la vérité. Parce que moi je suis persuadée que c'est mon gendre qui l'a empoisonnée. Et je considère que ce ne serait pas humain qu'il ne soit pas condamné, qu'on le laisse en liberté, alors que ma petite chérie est clouée dans un lit et que je ne peux pas voir mes petits enfants, puisqu'il leur a interdit de me voir", se désole-t-elle.

"Il y a une vie en jeu"

Son gendre a toujours prétendu que Sylvie avait tenté de se suicider. Impensable pour Claudine:

"Elle voulait divorcer elle avait fait la connaissance d'un autre homme. A la fin son mari était tout le temps sur son dos, il la harcelait", explique-t-elle.

Son avocat, Maitre Jérome Karsenti, vient d'adresser un courrier au tribunal d'Evry pour relancer l'instruction.

"Aujourd'hui ce dossier n'est pas considéré par le juge comme urgent. Or il l'est, puisqu'il y a une vie en jeu, les attentes d'une mère, et probablement un coupable en liberté" juge-t-il.

Contacté, l'avocat du mis en examen s'est refusé à tout commentaire. Le tribunal d'Evry a assuré à RMC que le dossier serait tranché l'an prochain. Renvoi aux assises ou non lieu, Claudine devra encore attendre quelques mois avant de connaître la décision du juge d'instruction.

Marion Dubreuil avec Céline Penicaud