RMC

Eric Zemmour: un nouveau procès pour "provocation à la haine" qui tombe mal

-

- - -

Le polémiste d'extrême-droite est de nouveau devant la justice. Un énième procès qui tombe mal alors que le non-candidat est en difficulté dans son propre camp.

Eric Zemmour est jugé ce lundi pour "provocation à la haine". Le quasi-candidat doit s'expliquer sur ses propos dans une émission télé du 29 septembre 2020 où il avait décrit les mineurs isolés comme des "voleurs, assassins, violeurs". Il ne sera pas présent, pour "la sérénité des débats", justifie son avocat. Et ce procès tombe au plus mal pour l'habitué des tribunaux déjà condamné deux fois pour provocation à la discrimination raciale en 2011 et provocation à la haine religieuse envers les musulmans en 2018.

Car il n'y pas que les sondages qui stagnent ou qui baissent. Il y a aussi des séquences jugées trop clivantes même dans son propre camp: lorsqu'Eric Zemmour manie une arme face aux journalistes au salon militaire, lorsqu'il estime, devant le Bataclan, que François Hollande n'a pas protégé les Français. Certains lieutenants osent dire que oui, ça commence à créer du débat en interne.

>> A LIRE AUSSI - Qui se cache derrière le "ZCoin", l'intrigante cryptomonnaie des fans d'Eric Zemmour?

Une trentaine de départements parties civiles

Il faut dire que face au duo Zemmour-Sarah Knafo, sa conseillère, les équipes sont souvent peu ou pas associées. Les plus proches du polémiste plaident d'ailleurs pour professionnaliser davantage l'entourage. Aller au-delà de la campagne commando pilotée à deux.

Problème : pour l'instant aucun politique de poids n'a rallié le polémiste et les soutiens de la société civile n'assument pas. Quant au procès qui s'ouvre aujourd'hui, la garde rapprochée espère surfer sur un nouveau buzz utile plutôt qu'une nouvelle condamnation qui nuirait à sa campagne.

Une trentaine de parties civiles se sont constituées dans le procès de ce lundi Parmi elles, des associations comme SOS Racisme ou la Ligue des Droits de l'Homme mais aussi, et c'est plus inhabituel, une vingtaine de départements, car ce sont les départements qui ont la charge de la protection de l'enfance et donc de ces mineurs isolés.

>> A LIRE AUSSI - Eric Zemmour en difficulté: sa sortie devant le Bataclan surprend même certains de ses proches

Hélène Terzian (avec Guillaume Dussourt)