RMC

Mort de Justine Vayrac: le profil du suspect passé aux aveux se précise

Lucas L. a avoué avoir tué Justine Vayrac jeudi. Le corps de la jeune fille a ensuite été retrouvé. Le profil du jeune agriculteur de 20 ans se précise.

Quatre jours après la disparition de Justine Vayrac, 20 ans, à Brive, le principal suspect, Lucas L., a avoué jeudi avoir violé et tué la jeune femme à l'issue de sa garde à vue. Son corps à été retrouvé quelques heures plus tard, près du domicile du suspect, dans la zone qu'il avait indiqué.

Il a avoué avoir enterré le corps à l’aide d’un engin agricole près de son domicile, à Beynat, après avoir tué la jeune fille. Depuis lundi soir, 80 policiers et gendarmes fouillaient les environs de cette ferme et avaient déjà découvert des traces de sang dans la chambre du suspect ainsi que dans sa voiture. Le sac à main de Justine a, lui, été retrouvé calciné à proximité.

Lucas L. est désormais mis en examen pour meurtre, séquestration et viol. On en sait un peu plus on de la personnalité du ce jeune agriculteur. Ses amis décrivent tous un garçon gentil, fêtard, investi dans les associations locales et passionné de foot. Il joue d’ailleurs défenseur droit dans le club de sa ville.

Impulsif et supportant mal la critique?

Mais d’autres habitants évoquent une face plus sombre. Certains le présentent comme un jeune homme impulsif, qui supportait mal la critique. Selon une voisine, ce serait d’ailleurs suite une remontrance d’un employeur qu’il aurait déclenché l’incendie volontaire d’un hangar agricole qui lui a valu de passer un temps en prison l’année dernière.

Depuis avril 2021, il était sous contrôle judiciaire en attendant son procès. Cette habitante ajoute avoir songé à lui quand elle a entendu que le suspect venait de Beynat, mais sans vraiment y croire. Aujourd’hui, elle est ébranlée, comme beaucoup d’autres habitants. Le maire de la commune, Jean Michel Monteil, a annoncé jeudi la mise en place d’une cellule de soutien psychologique.

"Des professionnels des centres hospitaliers seront disponibles pour écouter les gens qui le souhaitent. Cette tragédie va laisser des traces dans l'esprit de nos concitoyens", annoncé le maire.

Ses derniers mots ont été pour les parents du meurtrier présumé... une famille très impliquée dans la commune... "dans le choc et le désarroi".

Lucille Pascanet (édité par J.A.)