RMC

Mort de Kelyan, autiste de 22 ans à Paris: "Il n'aurait jamais approché un toxicomane", témoigne sa mère sur RMC

DOCUMENT RMC - De nombreuses zones d'ombre demeurent persistent autour de la mort de Kelyan, 22 ans, retrouvé dans une tente sous le métro aérien dans un quartier fréquenté par des toxicomanes.

Environ 200 personnes se sont réunies dimanche à Paris pour une marche blanche en hommage à Kelyan, 22 ans. Le corps du jeune autiste, porté disparu depuis cinq jours, avait été retrouvé dans la nuit du 8 au 9 juillet dans une tente installée sous le métro Jean Jaurès dans le 19e arrondissement de Paris.

Le quartier où a été retrouvé Kelyan est fréquenté par des marginaux et des toxicomanes. Ce qui horrifie sa mère, Félicité Nsan-Nwet, qui se demande encore comment le corps de son fils a pu se retrouver là-bas.

"Là où on l'a retrouvé, jamais il n'aurait pu y aller tout seul"

"Il y a eu un test toxicologique qui n'a rien donné. Kelyan ne savait même pas allumer un briquet, il ne fumait pas, ne buvait pas. Il avait peur, il n'aurait jamais approché un toxicomane. Il était maniaque, là où on l'a retrouvé, jamais il n'aurait pu y aller tout seul. Kelyan ne voyait que le bien, il ne savait pas qu'il y avait du mal sur terre. C'était quelqu'un plein de joie. Je n'irai plus jamais bien jusqu'au jour où je retrouverai mon fils", assure-t-elle au micro de RMC.

L'homme suspecté d'avoir tué le jeune Kelyan il y a 10 jours à Paris a été mis en examen dimanche soir pour homicide volontaire et placé en détention provisoire. Il s'agirait d'un toxicomane habitué du quartier Stalingrad.

Lors du rassemblement, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer le manque de réactivité de la police, déplorant que les forces de l'ordre aient attendu 72h pour commencer les recherches malgré le caractère fragile du disparu.

>> A LIRE AUSSI - Alerte météo: 4 départements toujours placés en vigilance orange "crues"

Maxime Brandstaetter (avec Guillaume Dussourt)