RMC

Fraude aux prestations sociales: "on a pas mal d'informations" selon une contrôleuse de la CAF

Pour tenter de faire baisser les fraudes aux prestations sociales, la CAF organise des contrôles chez certains bénéficiaires.

La CAF a détecté 43 000 fraudes aux prestations sociales l'an dernier. Elles représentent 275.4 millions d'euros. C'est une augmentation de 8% du nombre de fraudes détectées. Ce chiffre s’explique aussi par des enquêtes plus fines: en quatre ans, le nombre de fraudes détectées a été multiplié par deux.

C'est le résultat d'une mise à plat des systèmes de détection. Ils se basent aujourd'hui sur du "datamining", un processus qui permet d'extraire automatiquement des informations grâce à des méthodes statistiques et mathématiques pour relever les incohérences.

"Il y en a beaucoup qui ne sont pas contrôlés, ce sont des gens qui profitent"

Sur le terrain, contrairement aux idées reçues, l'accueil d'un contrôleur de la CAF n'est pas forcément glacial. Myriam reçoit chez elle Sonia, une contrôleuse, et lui propose un thé. Et dans ce dossier, c'est l'activité des enfants qui est vérifiée. Rien de grave, la situation régularisée, sans pénalité.

Mais au bout de l'entretiens, Myriam s'agace un peu. "Cela ne me dérange pas que vous soyez venue, lance Sonia. Mais je vous dis, il y en a beaucoup qui ne sont pas contrôlés, ce sont des gens qui profitent".

Cela fait 5 ans, que Sonia, est contrôleuse à la CAF de Paris. Elle a vu des changements, et se trouve bien plus efficace. "On a beaucoup d’outils qui nous permettent de mieux cibler. On a un vrai partenariat qui s’étoffe avec toutes les autres administrations, avec les banques. On a quand même pas mal d’informations".

Ces informations, c'est ce qu'analyse la Caisse National d'Allocation Familiale, il n'y a pas plus de fraudeurs aujourd'hui, mais plus d'efficacité dans les contrôles.

Thomas Chupin (avec A.M.)