RMC

"Ils se sont tirés une balle dans le pied": ce prêtre est sanctionné après avoir dénoncé la pédophilie dans l'Église

Se présentant comme un "lanceur d'alerte", le père Pierre Vignon, officiant dans le diocèse de Valence a été démis de ses fonctions de juge à l'officialité de Lyon, à la demande d'une douzaine d'évêques.

"C'est directement lié à la lettre ouverte que j'ai faite à Barbarin": pour le père Pierre Vignon, il n'y a pas de doute quant à sa mise à l'écart.

Alors que les évêques de France vont recevoir des victimes de prêtres pédophiles à Lourdes, à l’occasion de leur assemblée plénière, un geste qui se veut fort pour les victimes, le prêtre qui avait lancé en août une pétition appelant à la démission du cardinal Philippe Barbarin, n'a pas été reconduit dans ses fonctions de juge auprès de l'officialité interdiocésaine de Lyon.

Une décision prise par le tribunal ecclésiastique, chargé par les 12 évêques des provinces ecclésiastiques de Lyon et Clermont-Ferrand, de l'administration de la justice dans leurs diocèses.

"C'est parce que j'ai éraflé l'ego du cardinal Barbarin. C'est juste ça. C'est une mesure destinée à m'impressionner pour que je me taise, que je n'ai plus à parler" accuse ce prêtre qui officie dans le Vercors et exerçait la fonction de juge canonique depuis 2002. sur RMC.

"J'ai éraflé l'ego du cardinal Barbarin"

Il précise: "Cette décision maladroite ne peut être que mal interprétée par le public, comme une tentative de faire taire les lanceurs d'alerte et ils vont avoir beaucoup de peines à prouver qu'ils veulent vraiment faire le ménage de façon énergique. Ils se sont tirés une balle dans le pied", avant de rappeler qu'il ne regrette rien.

Dans sa lettre mise en ligne et signée depuis par quelque 105.000 personnes, ce prêtre appelait "publiquement et sans détour" l'archevêque de Lyon, poursuivi pour ne pas avoir dénoncé à la justice des agressions sexuelles commises dans son diocèse, à démissionner "dans les plus brefs délais", après un nouvel appel du Pape à se mobiliser contre la pédophilie au sein du clergé catholique.

Nicolas Traino et X.A