RMC

Incendie sur la Côte d'Azur: un appel à témoins lancé, les pompiers "hyper vigilants"

Objectif: comprendre ce qui a déclenché le feu le plus important de l'année en France.

Malgré une accalmie, les pompiers restent "hyper vigilants" sur la Côte d'Azur, craignant une reprise du vent et donc du feu, au quatrième jour d'une lutte acharnée contre le plus important incendie de l'année en France, qui a tué deux personnes.

Jeudi soir, les soldats du feu "très fatigués" profitaient de l'absence de vent pour "reprendre des forces", a raconté le commandant Florent Dossetti, des pompiers du Var, alors que de nouvelles images particulièrement impressionnantes étaient diffusées sur les réseaux sociaux.

"Coup de mistral" dimanche

Ce vendredi, a-t-il annoncé, les pompiers vont travailler "d'arrache-pied" à noyer les lisières de feu restantes.

Une course contre la montre avant "un changement de vent" prévu dans l'après-midi, avant un "coup de mistral" dimanche. "Au vu de cette météo, on va être hyper vigilants dans les jours à venir", a ajouté M. Dossetti.

Au quatrième jour de cet incendie dévastateur, parti d'une aire d'autoroute lundi, le feu a parcouru 8.100 hectares et brûlé 7.100 hectares de forêt. L’enquête se poursuit d'ailleurs à Gonfaron d'où serait parti l’incendie qui serait d’origine "humaine", selon Patrice Camberou, le procureur de Draguignan. 

Un mégot jeté sur une aire d’autoroute semble l’hypothèse la plus probable, mais un appel à témoins a été lancé par la gendarmerie pour tenter d’en savoir un peu plus.

-
- © -

L’objectif est de déterminer comment exactement le feu à pris, même si les enquêteurs ont déjà bien avancé sur cette question: ils ont d’ores et déjà pu déterminer la zone de départ, située à proximité immédiate de cette aire d’autoroute de Gonfaron.

Reste désormais à identifier la cause précise "sans doute d’origine humaine", indiquent les pompiers du Var: pour cela, de potentiels témoins pourraient donc apporter un éclairage décisif.

En attendant les enquêteurs recherchent toute forme d’indices pouvant permettre de remonter à l’incendiaire, canettes, papiers, hydrocarbures ou encore mégot de cigarette. 

Appel à témoins

Si vous avez des informations permettant d'aider les enquêteurs, contacter le 04.94.46.97.92 ou le 17.

La rédaction de RMC avec AFP