RMC

Interpellation musclée à Saint-Ouen: la garde à vue des 6 policiers levée

-

- - -

INFORMATION RMC - Interpellation musclée à Saint-Ouen en août: la garde à vue des 6 policiers de la CSI 93 a été levée, des actes d’investigation supplémentaires doivent être réalisés, puis la procédure sera transmise au parquet pour évaluation (source Parquet de Paris).

RMC vous le révélait dès mercredi soir: la garde à vue des six policiers de la CSI 93 a été levée dans l'affaire de l'interpellation musclée d'un homme, en pleine rue, à Saint-Ouen en août dernier. 

Des actes d’investigation supplémentaires doivent être réalisés, puis la procédure sera transmise au parquet pour évaluation, selon le Parquet de Paris à RMC.

Ils avaient été placé en garde-à-vue mardi matin à l’IGPN, la police des polices, pour des faits de violences par personne dépositaire de l’autorité publique, faux en écriture publique et vol.

La scène avait été filmée, vendredi 9 août, par un témoin, dans la cité Cordon à Saint Ouen en Seine-Saint-Denis. La vidéo montrait un jeune homme de 20 ans au sol violemment maintenu par un policier en civil qui lui assène des coups.

Le jeune homme, suspect dans un trafic de stupéfiant s'était vu prescrire trois jours d'ITT. Aucune charge n'avait été retenue contre lui dans le cadre de l'enquête de flagrance initiale. Il avait déposé deux plaintes: l’une contre X pour "torture" et "acte de barbarie", et l’une pour "violences volontaires aggravées". Il affirme que les policiers ont fait usage d’un pistolet à impulsion électrique sur les organes génitaux dans le fourgon qui le conduisait ensuite au commissariat.

Le parquet de Bobigny avait ouvert une enquête pour violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique, confiée à l'IGPN.

Gwladys Laffitte (avec Caroline Petit)