RMC

"J'attends des réponses": début du procès de Sid Ahmed Glam soupçonné du meurtre d'Aurélie Châtelain

Début du procès de Sid Ahmed Ghlam ce lundi. L'étudiant algérien poursuivi pour le meurtre d'Aurélie Chatelin lors d'une tentative d'attentat à Villejuif en 2015. Le père de la victime, attend des réponses

Aurélie Châtelain avait été tuée dans sa voiture d’une balle à bout portant le 19 avril 2015 à Villejuif. Sid Ahmed Glam principal suspect a toujours clamé son innocence, accusant un complice d’avoir tué la jeune femme. Son procès s’ouvre ce lundi. L'étudiant algérien est aussi jugé pour avoir voulu attaquer une église de Villejuif avant de renoncer. 

Jean-Luc le père d’Aurélie Châtelain, présent à l’audience, attend des réponses sur la mort de sa fille. 

“Je voudrais bien qu’il me dise ce qu’il s’est passé vraiment à ce moment-là, si ça a été rapide. Je veux savoir si ma fille a souffert, si elle a eu le temps de voir quelque chose. J’ai toujours ces questions au fond de moi et c’est très dur”, explique-t-il. 

Une erreur de la justice ?

Sid Ahmed Glam affirme qu’il a été envoyé par l’Etat Islamique pour attaquer une Église de Villejuif. Il aurait renoncé au dernier moment. L’étudiant d’origine algérienne était fiché S. Jean-Luc Châtelain dénonce des failles dans sa surveillance.

“Ce qui est arrivé à ma fille n’aurait jamais dû arriver. Glam, il était fiché S, on savait qu’il était fiché, qu’il allait en Turquie et qu’il revenait. Pour moi, il y a eu une erreur de la justice française. S’il avait été un peu plus surveillé peut-être que ça ne serait pas arrivé. J’en veux de ce qui s’est passé et de ce qui n’a pas été fait”, assure le père. 

L’ADN et le sang de Sid Ahmed Glam ont été retrouvés dans la voiture d’Aurélie Châtelain. Son père Jean-Luc espère qu’il écopera de la prison à perpétuité.

Jean-Baptiste Bourgeon avec Guillaume Descours