RMC

Kohlantess à la prison de Fresnes: "Ce n'est qu'un événement, un jeu entre prisonniers et gardiens"

Le ministre de la Justice, a annoncé l'ouverture d'une enquête administrative après l'organisation au sein de la prison de Fresnes, en région parisienne, de toute une série d'épreuves sportives inspirées du jeu télé "Koh-Lanta". Un événement qui ne choque pas l'économiste Thomas Porcher dans "Les Grandes Gueules" sur RMC et RMC Story, au contraire du restaurateur Stéphane Manigold qui a accusé son comparse d'être dans la "caricature gaucho".

La polémique "Kohlantess" enfle. Eric Dupond-Moretti, le ministre de la Justice, a annoncé l'ouverture d'une enquête administrative ce week-end, après l'organisation au sein de la prison de Fresnes, en région parisienne, d'une série d'épreuves sportives inspirées du jeu télé "Koh Lanta".

Ce lundi sur RMC, c’est le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti qui a dénoncé des images pas "recevables". "Ces images ont choqué beaucoup de Français et beaucoup de victimes. Les policiers et les agents pénitenciers ont autre chose à faire qu'à être des animateurs récréatifs", a assuré l’élu, alors qu’un autre épisode de Kohlantess avait vu s’affronter sans animosité des jeunes d’une cité et des policiers autour d’autres épreuves.

Les prisons françaises dans un état "déplorable"

"C’est un événement, ce n’est pas une installation pérenne avec des piscines", tempère sur le plateau des "Grandes Gueules", ce lundi sur RMC et RMC Story, l’économiste Thomas Porcher, qui tient à souligner "l'état déplorable des prisons en France". "On a un taux de suicide supérieur à la moyenne des pays européens, on a une surpopulation carcérale beaucoup plus élevée que les autres pays de l’Union européenne", pointe-t-il.

"Que veulent les gens ? La lapidation ? La prison, c’est isoler des gens de la société pour protéger la société. Là, c’est un jeu entre prisonniers et gardiens, est-ce que ce n’est pas plus favorable de créer un lien entre eux ? Et en plus, il s’agit de prisonnier condamnés à de courtes peines", ajoute Thomas Porcher

Seuls des prisonniers ayant été condamnés à des courtes peines, triés sur le volet et déjà engagés sur un parcours de la réinsertion, étaient autorisés à participer à cet épisode de Kohlantess.

"Tu es dans la caricature du gaucho"

"L’image est catastrophique pour l’opinion publique", assure de son côté le restaurateur Stéphane Manigold. "Les Français ont vu ça comme une récompense pour les détenus", croit-il savoir.

"Tu veux les mettre dans un cachot et leur donner un verre d'eau?", l’a interrogé Thomas Porcher dans la foulée. "Tu es dans la caricature du gaucho", lui a répondu le restaurateur.

Plus tôt sur RMC, la contrôleuse générale des prisons avait éludé toute polémique. "La réinsertion passe par tout ce qui fait du bien dans une prison, le vrai scandale c'est la surpopulation des prisons", avait assuré Dominique Simonnot, contrôleuse générale des lieux de privation de liberté.

Le 27 juillet, trois équipes, formées par des détenus, des surveillants et des habitants de Fresnes, s’étaient affrontées lors de plusieurs épreuves dont une course de karting au sein de la prison. En jeu, 2.000 euros pour l’équipe gagnante représentant une association caritative. La publication sur YouTube d'une vidéo vendredi dernier, trois semaines après l’événement, a mis le feu aux poudres et déclenché la polémique.

G.D.