RMC

L'avocat des parents de Maëlys appelle au "soutien" de ses clients: "Une disparition d'enfant, ça peut arriver à tout le monde"

Fabien Rajon, avocat des parents de la petite Maëlys, que Nordahl Lelandais a reconnu avoir tué en août dernier, était l'invité de Bourdin Direct ce vendredi.

Pour la première fois, ils se sont exprimé en public depuis que Nordahl Lelandais a reconnu avoir tué leur petite fille fin août. Les parents de Maëlys, Joachim De Araujo et sa compagne Jennifer, ont tenu jeudi une conférence de presse, au cours de laquelle ils ont notamment adressé un message d'amour à leur enfant. "Il était temps pour nous de mettre les choses au point et de rappeler quelques vérités, a déclaré Me Fabien Rajon, l'avocat des parents de Maëlys, ce vendredi dans Bourdin Direct. Les vérités du dossier, car si bien sur la présomption d'innocence s'applique, nous avions rapidement des éléments qui tendait à confondre Nordahl Lelandais dans cette affaire".

"C'est bien une prise d'otages délibérée qui a été infligée à mes clients pendant 6 mois. 6 mois d'une attente épuisante pour mes clients, a souligné l'avocat. Nous avions accès au dossier, à des éléments accablants contre Lelandais, alors qu'en parallèle cette personne refusait de dire ce qui était advenu de l'enfant".

"Des commentaires pas toujours sympathiques sur les réseaux sociaux"

Fabien Rajon met en doute la volonté de Nordahl Lelandais de s'expliquer. "On a été très déçus du dernier interrogatoire de Nordahl Lelandais qui faisait suite à la découverte du corps. On attendait des explications, on n'en a pas eues. On a bien conscience qu'il sera très difficile d'obtenir des aveux spontanés et que la vérité, on la doit aux enquêteurs et aux magistrats, mais certainement pas à Nordahl Lelandais.".

L'avocat des parents de la petite Maëlys a appelé au "soutien" de ses clients. "Ils en ont besoin. Ils reçoivent beaucoup de messages sympathiques. Mais ils reçoivent aussi des commentaires pas toujours sympathiques sur les réseaux sociaux. C'était important de dire que ce genre d'affaires douloureuses de disparition d'enfants, ça peut arriver à tout le monde. C'est arrivé à mes clients, ça peut arriver à tout le monde".

P. G. avec les GG