RMC

Les violences en France en forte hausse au premier semestre

La Guyane est le territoire ou l'insécurité est la plus marquée concernant les homicides et tentatives, les vols à mains armées et les infractions sexuelles.

Les violences sont en forte hausse au premier semestre 2021. On dénombre 350.000 agressions physiques avec violences, soit 30.000 de plus qu'en 2019, et 50.000 de plus que l'an dernier. Cela représente 16% d'augmentation en un an, et 10% de plus par rapport à 2019. Au-delà donc du niveau d'avant la crise. Et ce sont les zones rurales et péri-urbaines qui sont d'avantages concernés par ces augmentations.

Il y a aussi d'importantes disparités régionales. Ainsi, la Guyane est le territoire ou l'insécurité est la plus marquée concernant les homicides et tentatives, les vols à mains armées et les infractions sexuelles.

En France métropolitaine, les Bouches-du-Rhône comptent le plus de cambriolages suivi de la Gironde et de Paris. La capitale est en tête des escroqueries.

Dans la Drôme, les atteintes volontaires à l'intégrité physique ont bondi de 21% en un an. Des faits qui interviennent principalement dans les zones gendarmerie, plus rurales et où les violences intra-familliales représentent plus de la moitié des faits d'atteinte aux personnes. Les violences sexuelles explosent elles portant à 161. Le total des faits recensés soit 75% de hausse par rapport à 2020.

En Loire-Atlantique, c'est le nombre d'homicides et de tentatives d'homicide qui augmente, pour atteindre le chiffre de 54 depuis le début de l'année soit 116% de plus que l'an dernier.

>> A LIRE AUSSI - Traces de sang, détective privé... 3 ans après la disparition de Tiphaine Véron au Japon, sa famille poursuit l'enquête avec le soutien d'Emmanuel Macron

-
- © -

Des chiffres à relativiser?

Mais ces chiffres doivent être mis en perspective sur le long-terme. Dans les faits, on observe bien une augmentation dans les chiffres de la violence en France sur les 50 dernières années. Pour autant, il faut les étudier dans le détail.

Les méthodes ont évolué et tendent désormais à être davantage enregistrées. Cela concerne notamment les violences intra-familliales et les violences sexuelles. On enregistre également une hausse significative des coups et blessures volontaires depuis 2015, date à laquelle les forces de l'ordre enregistrent systématiquement dans leur données les victimes, même si elles ne portent pas plaintes.

Le nombre d'homicide et tentatives lui a tendance à se stabiliser voir même diminuer sur 20 ans. C'est également le cas pour les vols violents et avec armes.

Un enjeu de poids à moins d'un an de la présidentielle

En début de semaine, le Premier ministre Jean Castex annonçait une hausse de plus de 900 millions d'euros au budget du ministère l'Intérieur pour 2022, comprenant la création de plus de 800 emplois. 

La sécurité est une priorité du gouvernement en vue de la présidentielle. Et pour cause, la préoccupation sécuritaire a grimpé de 26% en un an. Selon un sondage Ifop publié en Avril, l'insécurité comptera pour 86% des Français au moment de voter l'an prochain.

>> A LIRE AUSSI - Un bébé vivant retrouvé dans un sac poubelle près de Lyon

Thibaud Teixeire