RMC

Non-respect de leur peine: les époux Balkany risquent la prison

Les époux Balkany risquent d'être incarcérés après de multiples manquements à leur placement sous bracelet électronique depuis 2020. Ils purgent une peine de trois ans de prison pour fraude fiscale.

Le long de la Seine, à 70 km à l'ouest de leur ancienne mairie de Levallois Perret, Elisabeth et Patrick Balkany vivent depuis deux ans, bracelet électronique au poignet pour elle et à la cheville pour lui, dans leur Moulin de Giverny en Normandie.

Ils ont ordre de rester confinés dans leurs 1.000 mètres carrés de terrain entre 18h et 14h le lendemain, en exécution de leur peine après leur condamnation à trois ans de prison en 2020 pour fraude fiscale. En cas de manquement, leur bracelet sonne.

Nombreuses alertes

Et des alertes, l'administration pénitentiaire de Rennes en a eu beaucoup. Près d'une centaine même. Les époux Balkany se sont toujours défendus. "Il faut ouvrir au facteur le matin", "les bouchons ne permettent pas de sortir de Paris dans les temps", "le soir, les chiens doivent être rentrés", assurent-ils.

Des arguments qui n'ont pas convaincu le juge d'application des peines, qui a estimé que leur contrôle judiciaire n'avait pas été respecté. Et à défaut de bracelets électronique, l'étape suivante pour les époux Balkany pourrait donc être la prison.

>> A LIRE AUSSI - "Notre dernière demeure sera ici": sur RMC, Isabelle Balkany raconte son dernier conseil municipal à Levallois-Perret

Maxime Levy (avec G.D.)