RMC

Policiers municipaux en garde à vue à Nice: ce que l'on sait

Cinq policiers municipaux ont été placés en garde à vue à Nice. Ils sont soupçonnés d'avoir passé à tabac et menacé d'un viol un jeune qui venait de taguer leur véhicule.

Cinq policiers municipaux sont en garde à vue depuis ce lundi à Nice. Ils sont soupçonnés d’avoir séquestré et frappé un jeune homme qui aurait tagué leur voiture de fonction dans la nuit de dimanche à lundi. Le jeune a déposé plainte et une enquête est en cours. Les policiers ont été placés en garde à vue pour "séquestration et violences aggravées" et ont été suspendus de leurs fonctions le temps des investigations.

Tout commence dans un bar où les cinq policiers municipaux en uniforme sont en train de consommer de l’alcool. À côté d’eux, deux jeunes, très étonnés par leur comportement, décident de taguer leur véhicule garé à l’extérieur.

Menacé de viol

L’un prend la fuite, mais l’autre est interpellé par une brigade qui le ramène aux cinq agents dont la voiture a été détériorée. Selon nos informations, le jeune homme de 21 ans est ensuite emmené dans une voiture banalisée sur les hauteurs de Nice. Puis il est passé à tabac, menacé de viol et de mort par la brigade et abandonné le visage en sang, l’arcade sourcilière ouverte et le nez cassé.

Les enquêteurs ont pu retracer les faits, notamment grâce aux nombreuses caméras de vidéosurveillance de la ville. Ils vont également éplucher les dernières interventions de cette brigade, afin de savoir si ces policiers municipaux ont déjà commis de telles violences.

Jean-Baptiste Bourgeon (avec G.D.)