RMC

Procès Morandini: l'animateur confronté à l'ado de 15 ans à qui il avait demandé 41 fois des "nudes"

Un an de prison avec sursis probatoire a été requis contre l'animateur Jean-Marc Morandini pour des échanges avec trois mineurs, que l'animateur télé a expliqués par une forme d'"imprudence" à son procès lundi.

Jugé pour "corruption de mineurs" au tribunal correctionnel de Paris, un an de prison avec sursis probatoire a été requis lundi à Paris contre l'animateur télé Jean-Marc Morandini pour avoir échangé des messages sexuels avec deux adolescents et poussé un troisième mineur à se dénuder lors d'un casting.

L’audience a été l’occasion d’une confrontation entre l’animateur de 57 ans et l’un des plaignants, aujourd’hui jeune majeur. Simon, 22 ans, était fan de Morandini. Il n’avait que 15 ans quand ils ont commencé à échanger sur Twitter.

Au départ, c’est anodin: "Je lui dis mon âge, que j’aime le foot", puis un jour le présentateur lui demande "par défi" une photo de nu "c’était de l’humour", assure le présentateur.

Jean-Marc Morandini à la barre de son procès le lundi 24 octobre
Jean-Marc Morandini à la barre de son procès le lundi 24 octobre © Marion Dubreuil pour RMC

"Quand vous exigez une photo d’un ado de 15 ans nu à 41 reprises en 50 jours, c’est toujours une blague ?"

Le collégien refuse et le met en garde: "J’ai pas envie que vous ayez des ennuis avec la justice." Mais Jean-Marc Morandini insiste. "Quand vous exigez une photo d’un ado de 15 ans nu a 41 reprises en 50 jours, c’est toujours une blague ?", demande l’avocat du jeune homme.

"Je reconnais que c’était très lourd mais il n’y avait rien de sexuel". Simon finit par lui envoyer la photo d’un sexe qu’il a téléchargé sur internet: "Il représentait ma seule porte pour accéder à l’audiovisuel".

En larmes, Simon confie au tribunal sa honte d’avoir cédé. Jean-Marc Morandini plaide la maladresse. Le procureur dénonce sa mauvaise foi et lui demande d’indemniser les parties civiles pour se reconnaître enfin comme "délinquant".

Marion Dubreuil (édité par J.A.)