RMC

Qui est Michel Aupetit, l’ancien archevêque de Paris visé par une enquête pour agressions sexuelles?

Dans "Apolline Matin" ce mercredi sur RMC et RMC Story, Nicolas Poincaré revient sur le parcours de Michel Aupetit, l’ancien archevêque de Paris, visé par l’ouverture d’une enquête préliminaire pour agressions sexuelles sur personne vulnérable.

Michel Aupetit, l’ancien archevêque de Paris, est visé par une enquête pour des faits d’agressions sexuelles. C’est BFMTV qui a révélé ce mardi l’ouverture de cette enquête préliminaire. Le parquet de Paris a ensuite confirmé que la police enquête depuis le mois dernier sur des faits qui ont été signalés par le diocèse de Paris. Selon BFMTV, il s'agit d'une liaison que l’ancien archevêque aurait eue avec une personne vulnérable faisant l’objet d’une mesure de protection.

Âgé de 71 ans aujourd’hui, Michel Aupetit a un parcours très singulier. Fils d’un cheminot et d’une mère catholique très pratiquante, il a d’abord été médecin, installé comme généraliste pendant une dizaine d'années en banlieue parisienne. Et puis à 39 ans, il change de voie et entre au séminaire. Et à 44 ans, il devient prêtre. Il dirige une paroisse parisienne, puis connaît une ascension fulgurante au sein de l'église catholique. Il est nommé évêque de Nanterre puis archevêque de Paris en 2017.

Mais quatre ans après, il démissionne. A la suite de la publication d’une enquête du Point qui évoquait ses méthodes autoritaires mais surtout qui parlait d’une liaison qu’il aurait avec une femme. Quelques jours plus tard, Paris Match publiait des photos de l’archevêque en compagnie d’une théologienne belge de 46 ans, présentée comme sa maîtresse.

Démission acceptée par le pape

Michel Aupetit avait reconnu avoir une relation ambiguë mais pas amoureuse ni sexuelle. Il avait tout de même présenté sa démission au pape, qui l’avait acceptée tout en regrettant ce qu’il avait appelé des commérages.

Et le pape François avait lui-même comméré puisque dans un avion, il avait indiqué aux journalistes que Michel Aupetit faisait "des petites caresses et des massages à sa secrétaire". Ce qui ne correspondait pas du tout à ce que la presse venait de révéler.

En tout cas, depuis, l’ancien archevêque s'était installé dans le Midi. Il a un temps vécu dans une communauté qui accueille des SDF, des migrants, d’anciennes prostituées.

Il était resté membre de la congrégation pour les évêques et se rendait régulièrement à Rome. On lui prêtait l’intention de vouloir revenir à Paris pour redevenir prêtre de base. Un retour qui a peu de chances désormais de se réaliser…

Nicolas Poincaré