RMC

Reconstitution du meurtre d'Alexia Daval: "Ca va être un moment très fort du dossier"

Lundi très tôt aura lieu la reconstitution judiciaire du meurtre d'Alexia Daval. L'un de ses principaux enjeux sera de déterminer si Jonathann Daval, qui reconnaît désormais le meurtre, reconnaîtra aussi avoir tenté de brûler le corps d'Alexia dans le bois où il l'avait déposé.

Comment Jonathann Daval a-t-il tué son épouse Alexia, un soir d'octobre 2017 à Gray-la-Ville en Haute-Saône? Lundi, une reconstitution cruciale va tenter de lever les dernières "zones d'ombres" de ce dossier aux multiples rebondissements.

Fait exceptionnel, les parties civiles - les parents d'Alexia, sa soeur et son époux -, seront présents : "elles attendent beaucoup de cette reconstitution" et veulent "connaître toute la vérité", selon l'un de leurs conseils, Me Gilles-Jean Portejoie.

Une seule question n'a pour l'instant pas de réponse dans cette affaire: qui a brûlé le corps d'Alexia Daval? Lorsque les enquêteurs le découvrent dans le bois d'Esmoulins, 3 jours après sa disparition, celui-ci est partiellement calciné.

Jonathann Daval a toujours nié avoir mis le feu à la dépouille de son épouse

Pour Me Randall Schwerdorffer l'un des avocats de Jonathann Daval, cette reconstitution est un moment primordial de l'enquête:

"Jonathann est toujours angoissé quand il y a un acte judiciaire. Ca l'inquiète toujours parce que c'est quelqu'un de réservé. L'enjeu, c'est de préciser ce qui s'est passé sur la première scène, la scène de violence qui a occasionné le décès d'Alexia, comment le corps d'Alexia a été déplacé de la maison jusqu'au bois d'Esmoulins. Et deuxièmement, sur la crémation. Il nie toujours la crémation. Je ne sais pas ce que Jonathann Daval va déclarer, ça va être un moment très fort du dossier".

Jonathann Daval, en dépit de ses nombreux changements de version, a toujours nié avoir mis le feu à la dépouille. Dans le huis-clos de la maison du couple, la juge d'instruction et les enquêteurs souhaitent aussi l'interroger sur les coups portés à Alexia. Et confronter les gestes et les dires de Jonathann avec la réalité du dossier médico-légal.

Selon le procureur de la République, il y a encore des incohérences. Autant de scènes qui seront émotionnellement très dures à vivre selon tous les avocats. Mais aussi et surtout pour les parents d'Alexia, sa sœur et son beau-frère. Ils ont demandé à assister à cette reconstitution

Gwenaël Windrestin avec Paulina Benavente