RMC

Sa façon d'être président, ses "regrets": l'allocution d'Emmanuel Macron, sur fond de mea culpa

Confronté à la crise des "gilets jaunes", Emmanuel Macron a présenté ses réponses. Du fond, mais également de la forme. Le président de la République est revenu sur sa façon d'exercer le pouvoir, les erreurs qu'il a pu commettre et l'opinion des français le concernant.

Sur la forme, le chef de l’Etat n’a rien renié de l’action engagée depuis le début de son quinquennat. Il s’est défendu d’avoir fait fausse route mais a tout de même formulé un début de mea culpa.

"Il y a des phrases que je regrette"

Emmanuel Macron se savait donc attendu sur ses réponses à la crise, mais aussi sur sa manière d'exercer le pouvoir: "Le sentiment que j’ai donné c’était une forme d’injonction permanente, d’être dur. Et ça, je le regrette".

Des regrets répétés, notamment sur ces petites phrases, qualifiées d'arrogance ou de mépris: "Il y a des phrases que je regrette, il y a des phrases qui ont été totalement sorties de leur contexte et ça n’aide ni mon action, ni celle du gouvernement. C’est pour ça que je les regrette".

"Je crois que j’ai touché beaucoup plus clairement l’épaisseur des vies"

Autre tâche sur le quinquennat: l'affaire Benalla. Et cette fois, Emmanuel Macron assume: "Est-ce que je regrette de l’avoir embauché à l’Elysée? Non. Parce que je pense que c’était extrêmement cohérent avec les valeurs que je porte et avec ce que je veux que nous fassions".

Le président de la République qui insiste, le "grand débat national" l'a fait changer: "Je crois que j’ai touché beaucoup plus clairement l’épaisseur des vies. Ce que beaucoup de nos concitoyens vivent, des douleurs, des incompréhensions".

"Je me fiche de la prochaine élection"

Alors vers quoi son regard est-il tourné, déjà vers 2022? Pas vraiment, jure-t-il: "Je me fiche de la prochaine élection. Je veux réussir furieusement ce mandat".

Des annonces et l'occasion de corriger une image d'arrogance. Le chef de l'Etat a, de nombreuses fois par exemple, employé le terme humain, comme pour montrer qu'il avait bien entendu le message.

Rémy Ink (avec Caroline Petit)