RMC

Saïd Chabane mis en examen pour "agressions sexuelles aggravées": une quatrième plainte déposée

Le président du club de Ligue 1 d'Angers a été mis en examen à l'issue de sa garde à vue mercredi soir.

Accusé d’agressions sexuelles aggravées, Saïd Chabane a été mis en examen à l’issue de sa garde à vue mercredi soir. Devant les enquêteurs il n’a pas reconnu les faits dont il est accusé, tandis qu’une autre femme a déposé plainte dans la journée.

Ce sont donc désormais quatre femmes qui portent plainte contre le président du club de football d’Angers SCO, âgée de 25 à 30 ans aujourd'hui, 20 et 26 ans au moment des faits, et toutes salariées ou ex-salariées du club. Parmi elles, une hôtesse, une secrétaire administrative ou encore une chargée de clientèle. Elles décrivent un même mode opératoire : la "surprise", "une certaine contrainte car c'est quelqu'un qui représente l'autorité", explique le magistrat. "Il va surprendre ses victimes pour leur toucher les parties intimes", alors qu'il est seul avec elles, en marge d'une réunion ou d'un match de foot.

Sous contrôle judiciaire

Les faits les plus récents datent de novembre dernier lors d'un déplacement d'entreprise à Madrid, faits qui ont donné lieu à une première plainte en janvier, la salariée est depuis en arrêt maladie. Le procureur rappelle qu'à ce stade Said Chabane est présumé innocent, assurant que les charges qui pèsent contre lui sont "sérieuses".

À l'issue de sa garde à vue mercredi soir, il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec les victimes et les témoins, mais pas de diriger le SCO.

Gwladys Laffitte