RMC

Tolérance zéro pour le non-respect du couvre-feu, 100.000 policiers et gendarmes déployés

Ce sont les policiers les gendarmes et la police municipale qui se chargeront de ces contrôles au gré de leurs patrouilles.

Bis repetita: la France sort mardi d'un deuxième confinement qui laissera la place à un couvre-feu de 20 heures à 6 heures, sauf pour le réveillon de Noël, sur fond de tension avec le monde de la culture.

Et il n’y aura aucune tolérance particulière lors du couvre-feu car le ministère de l’Intérieur estime que le dispositif est déjà connu de la population. Pas de contrôles donc de sensibilisation dans les premiers jours.

Ce sont les policiers les gendarmes et la police municipale qui se chargeront de ces contrôles au gré de leurs patrouilles. Il pourrait y avoir aussi des contrôles spécifiques, statiques, organisés dans plusieurs villes.

En revanche, pour le soir du 24 décembre il sera possible de se déplacer entre 20h et 6h du matin sans dérogation mais les rassemblements sur la voie publique seront interdits. Pour le soir du Nouvel An, le couvre-feu restera bien en vigueur et les rassemblements à l’extérieur resteront impossibles.

Plus de 100.000 policiers et gendarmes seront déployées sur tout le territoire pour y veiller.

Et trois nouvelles autorisations apparaissent sur les attestations. La première "Attestation de déplacement dérogatoire" qui permet de se déplacer la nuit, en plein couvre-feu avec plusieurs motifs.

Et les autres "Justificatif de déplacement professionnel" et "Justificatif de déplacement scolaire".

Mais quels sont les motifs invoqués pour les déplacements de nuit? 

Dans l'attestation de déplacement dérogatoire, on peut découvrir huit motifs. Les voici: 

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation, déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants.
  • Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant.
  • Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative.
  • Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande

de l’autorité administrative.

  • Déplacements liés à des transits ferroviaires ou aériens pour des déplacements de longues distances.
  • Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

L'attestation pour se rendre au travail : 

Le Justificatif de déplacement professionnel

Justificatif de déplacement scolaire entre 20h et 6h

Jean-Baptiste Bourgeon (avec AFP)