RMC

Voitures brûlées, affrontements, tirs de mortier... flambée de violences à Strasbourg pour la nuit du Nouvel an

Avec près de 200 voitures, soit le double de l'année dernière, la ville de Strasbourg a vécu une nuit du Nouvel an comme elle n'en avait pas vécu depuis très longtemps.

Soirée du nouvel an agitée à Strasbourg. La ville a connu des scènes de violences urbaines comme elle n'avait pas connu depuis au moins 15 ans. D’après des sources concordantes à RMC, il y aurait, au moins 200 voitures incendiées, un record. Des affrontements entre jeunes et forces et de l'ordre ont aussi entaché cette nuit de fête. 

Une quarantaine de personnes ont été interpellées et sept fonctionnaires de police légèrement blessés notamment dans les nombreux guets-apens.

Jean Philippe Vetter, candidat LR à la mairie de Strasbourg, a passé sa nuit du nouvel an dans les quartiers populaires de la ville. Et a constaté, les nombreux incendies de véhicules. 

"De mémoire d’habitants, personne n’a jamais vu une telle flambée de violences à Strasbourg ces 15 dernières années avec un fait étonnant, c’est d’avoir une fourrière municipale qui est complète et qui ne peut pas accueillir de nouveaux véhicules", s’étonne le candidat. 

Un concours entre quartiers ? 

Ces actes de vandalisme pourraient être dus à une sorte de concours entre quartiers, d'après Sylvain André, policier syndiqué chez alternative police CFDT. 

"Ça pourrait être effectivement, l’utilisation réseaux sociaux, où on lance un concours à celui qui va en faire le plus. On voit que quand dans un quartier on prend de l’avance avec les feux de véhicules dans d’autres quartier ça augmente également rapidement. Donc on a l’impression qu’il y a un mini championnat entre les quartiers", explique-t-il.

D'après des sources concordantes à RMC, une quarantaine de jeunes ont été interpellés. Ils n'ont parfois qu'entre 14 et 15 ans.

Maxime Brandstaetter avec Guillaume Descours