RMC

Policier blessé à Saint-Ouen: "On souhaite qu'il revienne rapidement et en pleine forme"

TEMOIGNAGE RMC - Un policier est toujours "dans un état désespéré" après avoir été blessé par balles, lundi, lors d'une course-poursuite avec deux braqueurs d'un entrepôt de bijoux à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Ce mercredi, Ludovic Bonnet, son coéquipier pendant deux années à la BAC, fait part de son émotion.

Il est toujours entre la vie et la mort. Yann, brigadier de 36 ans, a été gravement blessé à la gorge après le tir d'un braqueur multirécidiviste en cavale après une permission, ce lundi à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Plongé dans un coma artificiel, son état de santé est toujours très préoccupant. Père d'un enfant de 7 ans, au commissariat de Saint-Denis depuis 13 ans, il faisait partie de la brigade anti criminalité, la BAC. "Choqué et sous le coup de l'émotion", Ludovic Bonnet, son coéquipier pendant deux ans au sein de cette unité, témoigne ce mercredi sur RMC.

Si les deux hommes ne travaillaient plus ensemble depuis un an, ils se connaissent par cœur. Ils étaient chaque soir dans la même voiture à faire de la surveillance ensemble. "Je patrouillais avec Yann pendant huit heures par jour. Je passais donc plus de temps avec lui qu'avec ma propre famille. Donc quand il arrive un évènement aussi tragique, on est forcément touché", tient tout d'abord à indiquer Ludovic avant de dresser un portrait de son ami:

"C'est anormal"

"Yann a été membre de la BAC pendant plusieurs années donc il connaît particulièrement bien la voie publique. C'est quelqu'un qui est toujours de bonne humeur, assez déconneur. Quand il faut mettre l'ambiance, il est toujours là… Mais dès qu'il s'agit de travailler, il répond présent à chaque fois. C'est vraiment quelqu'un de positif, qui aime son métier".

Puis Ludovic revient sur le drame de ce lundi. "C'est vraiment la colère qui m'anime. C'est anormal qu'un individu, censé être en prison, arrive à faire feu sur un fonctionnaire de police. C'est anormal", s'emporte-t-il. Et d'espérer que l'état de santé de Yann s'améliore: "On souhaite qu'il puisse se rétablir rapidement. On croise les doigts pour cela. Tout ce que l'on espère, c'est qu'il revienne rapidement et en pleine forme".

Maxime Ricard avec Anaïs Denet