RMC

Cumul des mandats: "Un député qui n'a pas de mandat local ne sert à rien", assure Jean-François Copé

Le maire de Meaux, anciennement député-maire, regrette l'époque du cumul des mandats estimant que les parlementaires sont désormais déconnecté de la réalité du terrain.

Visiblement, Jean-François Copé a toujours en travers de la gorge la fin du cumul des mandats. Depuis 2014 et le quinquennat de François Hollande, les députés, députés européens et sénateurs n’ont plus le droit de cumuler leurs fonctions avec un mandat local. Fini donc les fameux députés-maires mais également les députés présidents d’un conseil régional ou départemental.

Mais 7 ans après, le maire de Meaux (Seine-et-Marne) regrette toujours cette décision. Selon lui, les députés sont aujourd’hui trop éloignés des réalités du terrain. La faute de la fin de cet ancrage local estime Jean-François Copé qui fut plusieurs fois député, notamment de 2007 à 2017, tout en exerçant les fonctions de maire de Meaux et de président de la communauté d’agglomération du pays de Meaux.

"Ce sont des gens de Paris qui ne connaissent rien mais qui parlent à la place des autres, qui ne sont jamais sur le terrain, accrochés à des problèmes concrets qui sont venus nous expliquer que l’on ne pouvait plus être maire et député. Désormais vous êtes maire, et bien vous restez chez vous !", a lancé l’édile de Meaux sur le plateau des "Grandes Gueules" ce vendredi, avant de s’attaquer à la majorité présidentielle.

>> A LIRE AUSSI - INFOGRAPHIE - Quels sont les vaccins obligatoires en France?

"Les députés LaREM n'ont prise sur rien"

"Dans le même temps on pleurniche toute la journée sur le thème de la coupure entre Paris et la province. Il y a des députés La République en Marche, très heureux de ce qu'ils font et qui ne se représenteront pas parce qu’ils n’ont prise sur rien, parce qu’on ne les connaît même pas. En Seine-et-Marne une ministre est venue à Meaux, j’ai vu débarquer cinq personnes que je ne connaissais pas et on m'a dit que c’était les députés LaREM de Seine-et-Marne!".

L’ancien président de l’UMP estime que c’est l’essence même du rôle de député que l’on assassine avec la fin du cumul des mandats :

"Un député qui n’a pas de mandat local ne sert à rien ! Quand vous êtes un citoyen et que vous avez un problème vous allez voir le maire. Quand il y a des voyous qui vous rendent la vie dure, quand il y a un trou dans la chaussée qu’il faut reboucher, quand vous cherchez un stage en alternance, le maire donne un coup de main, il aide à trouver des solutions".

A contrario le maire de Meaux explique que lorsqu'un député est contacté par un habitant, il en réfère au maire de la commune concernée: "On ne rend jamais justice du travail que les maires font sur le terrain", conclu Jean-François Copé très remonté.

>> A LIRE AUSSI - "Victime collatérale" d'une fusillade: ce que l'on sait de la mort de la jeune fille de 17 ans à Marseille

Guillaume Dussourt