RMC

Départementales à Montpellier: après la polémique sur son voile, Sara Zemmahi toujours candidate même sans investiture de LaREM

-

- - -

Voilée sur son affiche, elle avait fait polémique dans l'Hérault où LREM lui avait retiré l'investiture. À une semaine des départementales, Sara Zemmahi est toujours candidate, avec la même photo de campagne mais sans le logo LREM.

Le logo de la République En Marche a disparu des affiches. Mais la campagne de Sara Zemmahi continue presque comme si de rien n'était : "Je suis le porte-parole d’aucune cause", assure la suppléante de Mahfoud Benali et Hélène Qvistgaard, dont l’investiture de la majorité a été retirée après la présentation d’affiches de campagne montrant Sara Zemmahi avec son voile.

"C’est un non-sujet pour nous et on ne s’est pas posé la question du voile ou non. Toute la France connaît la position de La République en Marche, nous on continue sans étiquette, et on ne lâche rien", assure-t-elle. 

D’ailleurs, toujours coiffée de son voile, la candidate suscite des réactions contrastées sur le marché de la Paillade à Montpellier: "Rien que le fait qu’elle se présente avec son foulard, ça me choque", assure un homme. "Cela ne me choque pas du tout, parce qu’en France on est différents les uns des autres", plaide un autre.

La campagne aurait pris un tour plus violent

Ses adversaires politiques comme Charles Mench du Rassemblement National, jouent eux la bienveillance: "Ce n’est pas parce qu’on est au RN qu’on est racistes. Ce n’est plus l’époque d’il y a 40 ans ou il se disait que les gens étaient racistes au RN. Aujourd’hui, on est la seule équipe de droite", plaide-t-il.

Hors micro, plusieurs candidats assurent pourtant que la campagne a pris un tour plus violent. La République En Marche, elle, a décidé de ne pas présenter de nouveaux candidats.

-
- © -

>> A LIRE AUSSI - Sarah Zemmahi, candidate voilée ex-LREM à Montpellier, est-elle vraiment liée aux Frères musulmans?

Paul Barcelonne, avec Clémence Fournival (avec G.D.)