RMC

Devant les écoles, les enfants jugent les affiches de campagne: "ils pourraient faire des dessins rigolos"

Depuis lundi, date du début officiel de la campagne présidentielle, les affiches des 11 candidats sont placardées devant les écoles. A Lyon, les élèves jugent ces affiches.

La campagne présidentielle a pris depuis hier encore un plus de place avec l'installation des affiches des 11 candidats un peu partout dans nos rues. Des affiches placardées devant les mairies, les gymnases qui serviront de bureaux de vote et aussi devant les écoles de nos enfants.

Devant l'école Lamartine, à Lyon, Stacy, 11 ans, a beaucoup de mal avec les affiches et les noms de certains candidats: "Jacques Chimade… Je ne sais pas, Jacques Chimade c’est bizarre. Ah Cheminade! Ohlala, encore plus pire".

Sa camarade Romane, trouve quant à elle les 11 affiches beaucoup trop tristes. "Moi je trouve que les affiches elles ne sont pas assez colorées, il n’y a pas de choses originales. Ils pourraient faire des choses rigolotes. Faire des dessins rigolos, ou illustrer des choses rigolotes".

"Macron n’a pas l’air menteur, il a l’air sympa"

Un peu plus loin, il y a Théo, 10 ans. Pour qui voterait-il s’il le pouvait? "Moi je voterais pour Emmanuel Macron, parce qu’il a les yeux bleus comme moi. Il n’a pas l’air menteur, il a l’air sympa".

Et les candidats trop vieux avec des cheveux blancs sont recalés. La mauvaise note revient à Nicolas Dupont-Aignan pour Mahé. "On dirait un monsieur qui a 70 ans, parce qu’il a les cheveux blancs et des rides". Et les enfants n'ont pas tardé à s'approprier ces affiches devant leur école: certains candidats ont désormais une moustache en plus ou des dents en moins.

Gwénaël Windrestin (avec A.M.)