RMC

Présidentielle: Emmanuel Macron n’a appelé aucun des candidats non qualifiés au second tour

INFO RMC. Contrairement à ce qu'il avait promis, Emmanuel Macron n'a appelé aucun de ses concurrents au premier tour de l'élection présidentielle.

C’était un engagement du président-candidat. Emmanuel Macron avait annoncé, ce lundi lors de son déplacement dans les Hauts-de-France, vouloir appeler tous les candidats non qualifiés dans les 48h pour les "féliciter et échanger".

"Je vais parler à l'ensemble des candidats pour les féliciter et échanger", avait-t-il déclaré au micro de Bruce Toussaint sur BFMTV.

Le service politique de RMC a mené l’enquête. Nous avons contacté les candidats ou leurs proches et aucun d’entre-eux un n’avait reçu d’appel du président, ce mercredi soir. Ni Valérie Pécresse, ni Eric Zemmour, ni Nicolas Dupont-Aignan, ni Anne Hidalgo, ni Yannick Jadot, ni Nathalie Arthaud, ni Philippe Poutou, ni Jean Lassalle. 

>>> Réécoutez le Journal du off du service politique de RMC dans le podcast "RMC Présidentielle 2022"

Roussel et Mélenchon contactés mais...

Fabien Roussel non plus n’a pas reçu de coup de téléphone du président. L'ancien candidat communiste a néanmoins été contacté par un conseiller d’Emmanuel Macron par SMS pour le féliciter de sa campagne, pour le remercier de son appel à barrer la route à Marine Le Pen et pour savoir s’il pouvait dire encore plus clairement de voter pour le président candidat.

Un seul candidat a pu échanger directement avec le chef de l’État. Il s'agit du troisième homme de cette campagne, l'ancien candidat de l'Union populaire, Jean Luc Mélenchon. Mais l'Insoumis n'a pu échanger avec Emmanuel Macron qu'uniquement par texto et pour parler d’un tout autre sujet que la campagne présidentielle puisque l'échange a porté sur une personne menacée de mort à l'étranger.

Ce mercredi soir, Emmanuel Macron n’avait donc personnellement appelé aucun de ses anciens adversaires du premier tour pour parler de la campagne présidentielle. Ces coups de fils aux autres candidats ne sont pourtant pas anodins si l'on en croît les propos tenus par Emmanuel Macron sur BFMTV, ce lundi. Il expliquait qu'il souhaitait échanger avec les candidats "pour compléter (son) projet et entendre ce qui est important, sur l'écologie, la jeunesse, et leurs aspirations de premier tour", alors même que le chef de l'État se dit prêt à piocher dans les programmes de Jean-Luc Mélenchon et de Yannick Jadot pour construire son projet de second tour.

Le service politique de RMC (édité par MM)