RMC

Emmanuel Macron va tenter de se rabibocher avec les maires de France

Plus de 1000 maires, venus assister au congrès de l'Association des maires de France, doivent être reçus par le président de la République après avoir élu le président de l'AMF.

Dernière occasion pour Emmanuel Macron de se rabibocher avec les maires, avant la présidentielle. Plus de 1000 maires sont reçus ce soir, à 19h, à l'Elysée pour une rencontre informelle avec Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat prononcera un discours devant eux demain après-midi (14h30) à l'occasion de la clôture du 103ème congrès de l'Association des Maires de France (AMF), qui se tient depuis mardi porte de Versailles, à Paris.

Sifflé en 2017, absent du congrès de l'Association des maires de France en 2018, le chef de l'Etat s'est depuis toujours appuyé sur eux. D'abord lors du grand débat post-crise des "gilets jaunes", puis plus récemment durant la crise sanitaire.

Succession

"Comme dans un stade de foot, ce n'est pas parce qu'on l'a sifflé, qu'on ne le respecte pas", lâche à RMC un maire de droite. Mais les maires ont encore "en travers", dixit l'un d'eux, la facture du Covid-19. Masques, centres de vaccination, gel hydroalcoolique, les surcoûts payés de la poche des communes sont estimés entre 5 et 6 milliards d'euros par l'Association des Maires de France. Commentaire d'un député soutien d'Emmanuel Macron : "On ne peut pas tout rembourser à 100%, ce sont les mêmes qui disent qu'on a cramé la caisse".

Du côté des maires, les élus doivent voter pour le successeur de François Baroin. Les élus vont devoir choisir entre David Lisnard, maire LR de Cannes, soutenu par le président sortant, et Philippe Laurent, maire UDI de Sceaux (Hauts-de-Seine) et actuel secrétaire général de l’association. Le résultat doit être connu ce mercredi vers 17h.

>> A LIRE AUSSI - "Tout le monde est outré": après la fausse disparition de Lisa, l'incompréhension demeure dans son lycée

Paul Barcelonne (avec Guillaume Dussourt)