RMC

"En soutenant Benoit Hamon on nous demande de renier ce que nous avons voté" lance un député PS

Christophe Caresche, député socialiste de Paris, était l'invité de Bourdin Direct. Il a publié mardi, avec une quinzaine de députés, un texte pour affirmer qu’il ne prendra pas part à la campagne de Benoit Hamon.

Plus de 3000 adhésions en 24 heures pour l’équipe Macron. C’est un chiffre que RMC s’est procuré. En 24 heures seulement depuis lundi, l’équipe de campagne d’En Marche! récupère des soutiens venant de droite comme de gauche. Suite à l’élection de Benoit Hamon à la primaire de la gauche, des députés socialistes réformateurs ne se voient pas suivre un homme porteurs d’un projet qu’ils ne partagent pas. Ils sont quinze à avoir signé une tribune mardi pour faire valoir leur droit de retrait. C’est le cas de Christophe Caresche, invité de Bourdin Direct. Selon lui, soutenir Benoit Hamon reviendrait à renier tout son travail durant le quinquennat.

"L’élection est nette mais elle nous met dans une situation impossible. Moi j’ai été un député loyal, j’ai soutenu le gouvernement et le président de la République. Aujourd’hui, il faut nous expliquer que ce que l’on a fait n’est pas bon. Benoit Hamon a mené une campagne contre le bilan et c’est difficile de renier des textes que l’on a votés. En soutenant Benoit Hamon, on nous demande de renier ce que nous avons voté."

"Beaucoup de militants m’appellent et me disent qu’ils vont faire la campagne d’Emmanuel Macron"

Mais les réticences vis-à-vis du candidat socialiste ne se limite pas à cela et portent également sur son programme. "Il y a aussi une difficulté sur le programme lui-même puisqu’il y a des sujets et des orientations qui n’ont jamais été discuté au sein du parti socialiste. Enfin on a une difficulté stratégique puisqu’on voit bien que Benoit Hamon se tourne vers Jean Luc Mélenchon. Le Parti socialiste ce n’est pas seulement cela, et moi je vois beaucoup de militants qui m’appellent aujourd’hui et qui me disent qu’ils vont faire la campagne d’Emmanuel Macron." 

Bourdin Direct avec A. Benyahia