RMC

En tournée dans les Hauts-de-France, Emmanuel Macron paraît déjà en campagne

-

- - LUDOVIC MARIN / AFP

Le chef de l'Etat comme en campagne. Avant une tournée dans les Hauts-de-France, Emmanuel Macron a défendu son bilan, notamment sur le pouvoir d'achat.

Emmanuel Macron entame aujourd'hui un déplacement de plusieurs jours dans les Hauts-de-France. Le chef de l'Etat est attendu dans le Nord et l'Aisne aujourd'hui. D'abord à 13h30, à Aulnoye-Aymeries (Nord), où il échangera avec des médecins, des internes et des patients de la Maison de santé.

Et juste avant d'arriver dans le Nord puis dans l'Aisne, le Président a accordé une interview exclusive à nos confrères de La Voix du Nord, dans laquelle le chef de l'Etat paraît déjà en campagne.

Défense de son bilan

Dans cet entretien, Emmanuel Macron défend d'abord son bilan: sur la gestion de la crise du Covid-19, c'est grâce au pass sanitaire qu'il écarte tout confinement pour les non-vaccinés: "Les pays concernés sont ceux qui n'ont pas mis en place cette mesure". Il n'exclue pas d'ailleurs d'intégrer la 3ème dose dans la logique du pass pour tous les publics.

Son bilan, il le défend aussi à travers le pouvoir d'achat : il rappelle qu'il a "davantage augmenté qu'au cours des quinquennats précédents. Et en la matière, le chef de l'Etat veut aller plus loin, "son cœur de la bataille", confie-t-il, c'est "que le travail paye mieux". 

Un début de programme pour "restaurer l'espérance". Il tacle au passage les candidats dits "déclinistes" et répond directement au titre du livre d'Eric Zemmour : "Je ne pense pas que la France ait un dernier mot à dire. Elle a une histoire millénaire devant elle", poursuit le Président qui se projette en candidat : "c'est ça, que je porterai".

>> A LIRE AUSSI - "Ma fille de 10 ans va à l'école avec la boule au ventre. A cause de Squid Game, elle se fait bousculer, harceler..."

Hélène Terzian (avec Guillaume Dussourt)