RMC

Énergies renouvelables: pourquoi la bataille risque d'être serrée à l'Assemblée nationale

À partir de ce lundi, les députés vont débattre d'un texte qui devrait faciliter le déploiement des énergies renouvelables en France. Il a déjà été longuement discuté au Sénat et en commissions à l'Assemblée nationale. Aujourd'hui, 19 % de l'électricité produite vient du renouvelable alors que l'objectif est de 23%.

Les députés vont s'attaquer, ce lundi, à un nouveau texte sur les énergies renouvelables. L'objectif est clair: faciliter leur déploiement en France et atteindre les objectifs fixés. Les discussions vont durer deux semaines, mais le texte a déjà été voté au Sénat et discuté en commissions à l'Assemblée nationale.

Ce projet de loi pourrait permettre d'installer plus facilement des éoliennes ou poser davantage de panneaux solaires.

Le but est d'augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique Français: aujourd'hui, à peine 19% de l'électricité produite vient du renouvelable, alors que l'objectif est de 23%.

Diviser le délai par deux

Concrètement, le pays est encore trop dépendant des énergies fossiles. Alors pour rattraper le retard, ce projet, très technique, prévoit de supprimer des lourdeurs administratives pour diviser par deux le délai de déploiement.

Politiquement, la bataille s'annonce serrée car les macronistes n'ont pas la majorité absolue. La droite de l'hémicycle votera sans doute contre, entre le Rassemblement national fermement opposé au déploiement des éoliennes, et les Républicains qui eux veulent un droit de véto pour les maires quant à leur installation.

Pour la première fois, le parti présidentiel compte sur la gauche. Les socialistes sont prêts à dire "oui", moyennant des précautions pour éviter les installations anarchiques de panneaux solaires.

Le début d'un travail sur l'énergie

En ce qui concerne les écologistes, ils ont déjà expliqué, en coulisse, qu'ils ne voteront pas contre.

Ce texte est le premier volet du travail sur l'énergie. Début 2023, un autre texte sur le nucléaire sera, notamment, débattu.

AB avec Cyprien Pézeril