RMC

Gaël Perdriau se met en "retrait total" de ses fonctions à la métropole de Saint-Etienne

Le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau a annoncé son "retrait total" de ses fonctions à la tête de Saint-Etienne métropole. Il reste par contre maire de la cité du Forez.

Englué depuis trois mois dans une affaire de chantage à la sex-tape, Gaël Perdriau a annoncé jeudi qu'il se mettait en "retrait total" de ses fonctions de président de la métropole de Saint-Etienne, en réponse à de nouveaux appels à la démission et à un conseil métropolitain houleux. L'ex-LR s'était "mis en retrait" de ses fonctions en septembre dernier.

"J'entends le besoin de certains de me voir prendre du recul... C’est la raison pour laquelle je prends la décision de me mettre en retrait total de la Métropole", a dit l'ex-LR, avant de quitter la séance.

"Une situation extrêmement difficile"

L'élu de 50 ans reste toutefois maire de Saint-Etienne. S'il souhaitait convaincre les conseillers métropolitains de "faire confiance à la justice", il n'y est pas arrivé. "Le conseil métropolitain n’est pas un tribunal, les conseillers ne sont pas des juges, rien n’a changé depuis le dernier conseil métropolitain", qui s'était déroulé fin septembre, avait-il dit mercredi dans un entretien avec l’AFP et au journal Le Progrès, tout en reconnaissant être dans "une situation extrêmement difficile".

Gaël Perdriau est au cœur d'une affaire de chantage à la sextape. Son ancien premier adjoint, Gilles Artigues, a porté plainte pour chantage. Il a été filmé il y a huit ans, en train de recevoir un massage d’un homme dans une chambre d'hôtel, et il accuse le maire et son directeur de cabinet d'utiliser ces images pour le faire chanter et le neutraliser politiquement. L'élu stéphanois a toujours clamé son innocence.

Maxime Martinez avec AFP