RMC

Incident raciste à l'Assemblée: "Il y aura un avant et un après" pour Karl Olive

Le député Renaissance des Yvelines, Karl Olive, était l'invité de RMC ce samedi matin pour revenir sur la sanction prononcée contre le député Grégoire de Fournas. Pour lui, cet incident sera un point de bascule de cette législature.

"Ce sont des mots qu'on ne peut pas entendre dans notre Assemblée ni dans notre pays." Le député Renaissance des Yvelines, Karl Olive, était l'invité politique de la Matinale Week-End de RMC. Pour lui, l'incident qui s'est déroulé jeudi à l'Assemblée nationale va être un point de bascule dans cette législature: "il y aura un avant et un après": "on ne peut pas faire comme si rien ne s'était passé dans l'Assemblée."

"Oui ce sont des propos racistes et on n'a pas besoin de ces relents racistes dans notre société fracturée", estime-t-il.

"Il y a des choses qu'on ne peut pas dire"

Pour lui, "il y a des choses qu'on ne peut pas dire. Le racisme n'est pas une opinion, mais un délit". Karl Olive se dit aussi "meurtri de voir où on en est dans cette Assemblée" et juge qu'au RN, qu'il continue de nommer FN, "chassez le naturel, il revient au galop."

La NUPES propose aussi de supprimer les vice-présidences allouées au RN. Karl Olive estime de son côté, qu'il "y a une sanction qui a été prise et qu'il faut respecter. Il faut se concentrer sur ce qui s'est passé."

Sur la proposition de rendre inéligible tout député condamné pour racisme, proposée par l'ancien candidat à la présidentielle Fabien Roussel, Karl Olive dit "oui, je la vote": "Je viens des quartiers populaires. Je sais combien on est capable de se rassembler à côté de tout ce qui nous divise."

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC