RMC

Le RN attire de nouveau les militants, avant le congrès et le vote pour la présidence

Plus de 12.000 personnes ont pris leur carte d'adhérent au Rassemblement national depuis le mois d'août. Un chiffre historique qui reflète les deux derniers scrutins très réussis du parti, que ce soit à la présidentielle ou aux législatives.

Le Rassemblement National élit son nouveau président à partir de ce vendredi. Les adhérents doivent désigner par vote électronique le successeur de Marine Le Pen. Un choix entre Jordan Bardella, déjà président par intérim depuis la campagne présidentielle de 2022, et Louis Aliot, le maire de Perpignan.

Le vote se tient jusqu'au 3 novembre, deux jours avant le congrès du parti qui désignera officiellement le nouveau chef du RN. Un congrès qui se tiendra avec un grand nombre de militants. En un mois, 12.000 personnes ont pris leur carte au RN selon le parti, ce qui porte à 40.000 le nombre d'adhérents qui pourront participer au vote.

Cette progression des militants se fait sentir dans différentes régions de France, et notamment dans les plus grosses fédérations selon le Rassemblement National. Par exemple, celles des Bouches-du-Rhône et du Var ont toutes les deux reçu 500 adhésions, ce qui fait grimper leur effectif respectif à environ 2.000 personnes.

Les profils se diversifient

Plusieurs membres du RN expliquent ce regain en partie par le succès inespéré aux législatives. Il y a surtout la perspective du congrès en novembre. Et un des candidats à la présidence du parti semble avoir attiré les sympathisants RN: Jordan Bardella, le dauphin de Marine Le Pen, déjà président par intérim du parti depuis un an.

Parmi les nouveaux inscrits, les profils se diversifient selon le RN. On retrouve davantage de jeunes, mais aussi plus de cadres, de banquiers, d'avocats, d'enseignants... Un phénomène déjà remarqué parmi les électeurs de Marine Le Pen lors de l'élection présidentielle.

Romain Cluzel avec Guillaume Descours