RMC

Législatives: finalement, le PS suspend les négociations avec La France insoumise

Le scrutin législatif dans dans la première circonscription d'Indre-et-Loire pourrait être favorable aux candidats socialistes grâce aux bons résultats de François Hollande dans le département, mais aussi à une forte division de la droite qui se cherche u

Le scrutin législatif dans dans la première circonscription d'Indre-et-Loire pourrait être favorable aux candidats socialistes grâce aux bons résultats de François Hollande dans le département, mais aussi à une forte division de la droite qui se cherche u - -

Alors qu'un accord semblait acquis au niveau du programme, le PS a finalement suspendu les négociations avec LFI ce vendredi en vue d'un accord aux législatives.

La délégation du Parti socialiste a "suspendu" vendredi à la mi-journée les négociations en cours avec LFI en vue d'un accord aux législatives, demandant la "garantie" que le mouvement de Jean-Luc Mélenchon "rompe avec toute logique hégémonique".

"Notre délégation vient de suspendre les négociations avec la FI", a écrit la direction du PS dans un message interne, dont l'AFP a eu copie.

"Nous souhaitons parvenir à un accord de toute la gauche et des écologistes (...), mais pour y parvenir cela suppose une vraie logique partagée. Il faut rompre avec toute logique hégémonique et accepter la pluralité. A ce stade nous n'en avons pas la garantie", explique le PS.

"Gouverner ensemble"

"L'Union populaire arrivée largement en tête lors du premier tour de la présidentielle porte la responsabilité de ce rassemblement. A elle d'apporter la preuve de sa volonté d'initier de nouvelles pratiques. Pour le moment nous suspendons donc la discussion", ajoute-t-il.

Pourtant, dans un communiqué, la direction du Parti socialiste a indiqué vendredi matin souscrire au programme de La France insoumise, la première pierre d'un accord entre les deux camps en vue des élections législatives.

A quelques jours de la date butoir pour trouver un accord historique avec LFI, le PS soulignait ce vendrdi matin que "le programme partagé, fondé sur la recherche réelle des convergences, doit être le gage d'une volonté réelle de gouverner ensemble au service des classes populaires et moyennes de ce pays", mais "n'a pas vocation à faire disparaître l'identité et l'histoire politiques des uns et des autres".

Avec AFP