RMC

Municipales 2020: le combat du maire d'Évron pour sauver sa gare

PAROLES DE MAIRES (3\/5) - Joël Balandraud se bat depuis plusieurs années pour ne pas que la gare de son village ferme. Il est conscient que celle-ci permet de faire le lien avec les grandes villes de la région.

Malgré son hall vide et presque décrépi, la gare reste le poumon de la commune d’Evron. Vital pour entretenir le lien avec les grandes villes voisines. "Je travaille à Laval et j’habite sur Evron. C’est beaucoup plus agréable de vivre par ici et puis ça permet d’être plus proche de la campagne. Si j’avais à acheter, ce serait plus sur Evron, mais pas du tout à Laval", explique Gilles. 

"Le train m’a permis de venir plus facilement sur Evron et ça a été une des choses qui m’a décidé à accepter le CDD. Les horaires de train correspondaient parfaitement à mes horaires de travail donc c’était vraiment une aubaine de prendre le train", indique de son côté Charlène.

Souvent menacée de fermeture, la petite gare survit. Mais perd, en décembre 2018, son guichet de vente. Le maire Joël Balandraud se démène pour trouver une solution. 

"Si la SNCF, son groupe, ne peut pas rénover les milliers de gares de France qui sont dans l’état de celle d’Evron, je dis laissez-moi la main. Nous, on fera l’effort pour ce qui est important pour nous, et la gare, c’est important. C’est que qui relie des gens qui travaillent sur le territoire ou des gens qui y habitent avec des gens qui habitent ou travaillent dans le territoire d’à côté", affirme le maire. 

Un guichet mobile chez un commerçant

La SNCF lui propose d’abord un guichet temporaire, via une tablette numérique… "Moi, je leur ai dit, le guichet mobile, je le prends chez moi. Je vais le prendre en charge. Je prends votre tablette et puis je vais voir les gens en face-à-face pour leur vendre le billet. En l’occurrence ça aboutit à une tablette sur le commerçant en face qui s’est proposé. Et finalement, on a fixé la tablette-là avec la SNCF pour trouver un accord", précise-t-il. 

"Les gens peuvent prendre un billet TER ou TGV ou même cumuler les deux. Avec un paiement en carte bleue uniquement. On a une moyenne de cinq à six clients par jour qui profitent de cette proximité", explique la commerçante. 

Prochain défi pour le maire: redonner vie au quartier autour de la gare avec la création de logements, arrivée de services publics et déménagement de l’hôtel de ville sont prévus d’ici à 2023. Coût du projet estimé à 7 millions d’Euros.

Municipales 2020

PAROLES DE MAIRES (1/5) - Assistant social, confident, maître d'œuvre… le quotidien du maire d'Evron, en Mayenne

PAROLES DE MAIRES (2/5) - Surveillance, sécurité et exemplarité... immersion avec un agent de la police municipale d'Évron

Paul Barcelone et Alfred Aurenche avec Guillaume Descours