RMC

Présidentielle: les résultats locaux les plus surprenants

Quelles communes n'ont donné aucune voix à Emmanuel Macron? Où Jean-Luc Mélenchon aurait-il été élu au premier tour de la présidentielle? Petit tour d'horizon des résultats locaux les plus surprenants.

Les résultats définitifs de l'élection présidentielle sont tombés. Si Emmanuel Macron est sorti en tête devant Marine Le Pen, qui elle-même devance de quelques centaines de milliers de voix seulement Jean-Luc Mélenchon, il existe de fortes disparités territoriales. Et quelques surprises.

Anne Hidalgo boycottée à Paris

Par exemple, vote-t-on pour sa maire à la présidentielle si elle est en lice? Pas vraiment si l'on en croit les scores de Paris, où la maire Anne Hidalgo arrive en septième position. Si la socialiste fait mieux qu'au niveau national, elle obtient seulement 2,17% des voix dans sa ville. Et à Port-de-Bouc (17.090 habitants), dans les Bouches-du-Rhône, Anne Hidalgo arrive même avant-dernière, derrière Philippe Poutou.

L'ancrage local de Jean Lassalle

A contrario, le vote local a profité à Jean Lassalle, le candidat de "Résistons!", originaire des Pyrénées-Atlantiques et maire pendant 40 ans de la petite commune de Lourdios-Ichère. Dans son fief de 136 habitants, il arrive largement en tête avec 65% des suffrages exprimés.

Celui qui a triplé son score par rapport à 2017, arrive même en quatrième position dans les Pyrénées-Atlantiques avec 12,02% des suffrages exprimés. Il fait également un bon score dans le département voisin des Landes où il est aussi quatrième avec 9,42% des voix.

La razzia des grandes villes pour Jean-Luc Mélenchon

Candidat malheureux qui échoue aux portes de la finale, Jean-Luc Mélenchon est celui qui a réalisé le plus de gros scores par commune. Ainsi, il aurait été élu dès le premier tour en Guadeloupe (56,16%), en Martinique (53,1%) et en Guyane (50,59%). En Seine-Saint-Denis, le candidat de La France Insoumise remporte presque toutes les villes. Dans le département, il arrive largement en tête avec 49,09% des suffrages exprimés.

Jean-Luc Mélenchon l'emporte même à Amiens (31,27% des voix) dans la ville d'Emmanuel Macron. Il s'impose aussi au Havre, le fief de l'ancien Premier ministre Edouard Philippe, avec 30,17% des suffrages. À Lyon, Jean-Luc Mélenchon talonne Emmanuel Macron avec 31,06% des voix contre 31,83% pour le président sortant. Le député des Bouches-du-Rhône est même premier à l'échelle régionale en Île-de-France, juste devant Emmanuel Macron.

Marine Le Pen plébiscitée dans l'Est et à Mayotte

Arrivée en seconde position, Marine Le Pen réalise a contrario mais comme à l'accoutumée, un score très bas en Île-de-France avec 12,97% des suffrages, loin derrière le duo de tête. À Paris, la candidate du Rassemblement national est sixième avec seulement 5,54% des voix. À Lyon, elle est en troisième position mais là encore, très loin d'Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.

Dans le Grand-Est, sans surprise, elle arrive en tête avec 29,54% des voix, tout comme dans les Hauts-de-France où elle obtien 33,35% des voix. A Mayotte, dans la petite île de l'océan Indien, Marine Le Pen est aussi largement en tête avec 42,68% des voix.

Eric Zemmour plébiscité à Moscou

Quatrième du premier tour avec seulement 7,07% des sondages, Eric Zemmour réalise son meilleur score à Lartigue, le village le moins peuplé de Gironde et fait de bons résultats dans le 8e et le 16e arrondissement de Paris, où il arrive second derrière Emmanuel Macron et devant Valérie Pécresse.

En troisième position chez les Français de l'étranger, Eric Zemmour arrive en tête à Moscou. Les quelques Français toujours sur place depuis le début de l'invasion russe en Ukraine le 24 février, ont voté à 26,85% pour le candidat d'extrême-droite tandis que Marine Le Pen, qui peine à se dépêtrer de son soutien passé à Vladimir Poutine, arrive en troisième position (20,82%), derrière Emmanuel Macron.

Plusieurs petites communes sans vote pour Emmanuel Macron

Le président sortant, arrivé en tête au niveau national n'a récolté aucune voix dans une trentaine de petites communes. C'est le cas à Sainte-Marie-Lepanouze (Corrèze) ou aucun des 49 votants (sur 55 inscrits) n'a voté pour Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat ne récolte pas de voix non plus dans six communes de l'Aude, cinq de Haute-Corse et quatre de la Drôme.

Fabien Roussel au second tour à Saint-Amand-les-Eaux

Fief communiste depuis 1995, Saint-Amand-les-Eaux a voté en majorité pour Marine Le Pen mais c'est dans cette ville du Nord que le candidat du PCF Fabien Roussel, réalise l'un de ses meilleurs scores. Il obtient 20,71% des suffrages et se hisse à la seconde place derrière Marine Le Pen.

Le vote particulier d'une petite commune de Moselle

À Molring, les 15 inscrits de cette petite commune de Moselle ont tous voté. Et ils ont placé Nicolas Dupont-Aignan en tête avec 53,33% des voix devant Jean Lassalle (20%). Derrière, Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon ferment la marche avec chacun une voix.

Guillaume Dussourt